Louer en colocation

Louer en colocation est une solution qui peut être avantageuse pour l'occupant comme pour le bailleur, à condition de respecter certaines règles. Bail, clause de solidarité, paiement du loyer, préavis de départ ... toutes les informations nécessaires pour louer en colocation en toute connaissance de cause.

Louer en colocation

Louer en colocation  © rh2010 - Fotolia.com

Louer en colocation : bail et clause de solidarité

En collocation, le bail ne fait pas de distinction entre les colocataires qui doivent tous y apposer leur signature afin d'en devenir titulaire (bail individuel pour chaque locataire ou bail commun). Chacun dispose ainsi des mêmes droits et obligations. À défaut d'avoir signé le bail de location, l'occupant est considéré comme "sans titre".

Le bail de colocation comprend généralement une clause de solidarité limitant les risques d'impayés.

  • Si l'un des colocataires ne règle pas son loyer, le propriétaire peut alors réclamer la somme due aux autres occupants.
  • Cette clause s'applique également lorsque l'un des colocataires souhaite quitter le logement.

Louer en colocation : dépôt de garantie, loyer et taxe

  • Le dépôt de garantie en colocation s'élève au maximum à 1 mois de loyer. La part réglée par chaque colocataire est proportionnelle à la surface ou à la quote-part lui étant attribuée (spécifiée dans le bail).
  • Chaque colocataire règle la part du loyer qui lui est assignée par le contrat de colocation, et ce à échéance fixe.
  • Quant à la taxe d'habitation, bien qu'elle soit établie au nom de l'ensemble des colocataires, chacun doit la régler individuellement. En cas de défaillance de l'un des occupants, les autres colocataires devront eux-mêmes régler cette part manquante aux finances publiques.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Gestion locative

Mettre fin à son bail quand on loue en colocation

Chaque colocataire est libre de quitter le logement quand il le souhaite, bien qu'il doive respecter une certaine procédure :

  • Il doit en effet adresser son congé au propriétaire-bailleur par lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Comme dans tout autre location, il doit respecter un préavis de départ de 1 à 3 mois, avant de quitter définitivement les lieux.

Une fois le congé effectif et lorsque la clause de solidarité le prévoit, ce sont les colocataires restants qui règlent la part du loyer et des charges de l'ancien occupant, et ce jusqu'à ce qu'il soit remplacé par le bailleur.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
MISE EN LOCATION D'UN BIEN

LOUER EN COLOCATION
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS