Comment réussir ses semis de printemps en 7 étapes

Que ce soit au début du printemps, en été ou en automne, chaque saison voit arriver de nouvelles plantes aromatiques et légumes à semer. Une belle occasion de commencer un potager !

Mais comment savoir quand planter quelle plante ? Quelles sont les règles de bases pour des semis réussis et un potager parfait ? Pour celles et ceux qui souhaitent créer leur potager maison, voici les 7 étapes indispensables pour réussir vos semis.

Outils pour réussir ses semis potagers

  • Contenants avec fond percé (godets, terrines, caisses)
  • Semoir
  • Pulvérisateur
  • Fourchette
  • Plantoir
  • Houe ou transplantoir

Fournitures pour réussir ses semis potagers

  • Graines
  • Substrat pour semis
  • Eau
  • Bois pilé ou poudre de cannelle
  • Voile de forçage ou feutre géotextile
  • Terreau

Etapes pour réussir ses semis potagers :

  • Planifier les semis selon la période de l'année

    Avant de commencer à planter vos plantes aromatiques, fruits et légumes, vous devez bien vous préparer et vous organiser. Sachez qu'il y a un calendrier de jardinage à respecter pour les semis et plantations qui permet de réunir les bonnes conditions pour le développement de chaque plante, comme par exemple :

    • les fraises qui peuvent être semées en intérieur de janvier à mars ;
    • la laitue qui peut être plantée à partir de la mi-avril ;
    • les tomates, qui doivent être semées en intérieur dès la mi-avril afin de pouvoir être repiquées début juin ;
    • ainsi que les courgettes qui peuvent être plantées dès début mai.

    Tenez bien compte de ces informations afin de pouvoir organiser au mieux vos plantations et votre potager. Cela passe également par une bonne gestion du temps et de votre espace pour être en mesure d'effectuer un roulement entre vos semis d'automne et de printemps. Pour cela, il est recommandé de réaliser un inventaire de la surface à jardiner ainsi qu'un plan de votre futur potage

  • Conserver et préparer les graines

    Les graines doivent être conservées au sec et à l'abri de la lumière. Privilégiez un environnement dont la température est d'environ 5°C.

    Si besoin, vous avez la possibilité de congeler votre surplus de graines. Il vous suffira de les décongeler progressivement sur une période de 24h en les faisant passer du congélateur au réfrigérateur avant de les stocker dans une pièce froide. Prenez-vous y à l'avance afin qu'elles soient complètement décongelées avant les semis.

    Pour les grosses graines, comme celles des courges ainsi que les graines de persil, vous pouvez les plonger dans de l'eau tiède la nuit avant les semis. Ainsi elles germeront plus facilement.

  • Bien choisir le contenant et le substrat

    En fonction des plantes, mais aussi de la période de l'année et de la météo locale, vous pourrez faire vos semis directement dans votre potager, en extérieur, ou bien les réaliser en intérieur. Si vous faites vos semis en intérieur, vous devrez utiliser des contenants, tels que des terrines, des caisses ou des godets d'au moins 6 centimètres de hauteur et percés dans le fond.

    Avant de planter vos graines, insérez votre substrat dans le pot, il doit faire au moins 5 cm de haut pour que la plante puisse se développer. Vous pouvez vous tourner vers des mélanges "spécial semis" ou le réaliser vous-même en mélangeant 2/3 de terreau avec 1/3 de sable de rivière. Dans tous les cas, le substrat doit être drainant, riche et fertile.

    Pour assurer davantage la réussite de vos semis, pensez à recouvrir votre sol d'une couche de bois pilé ou de poudre de cannelle. Cela évitera certaines maladies cryptogamiques comme la fonte des semis.

  • Adapter la méthode de semi aux graines

    Pour semer les grosses graines, privilégiez la méthode à poquets ou en ligne en laissant au moins 1 centimètre d'espace entre les graines. Ainsi vous pouvez disposer 2 ou 3 graines par godet. Les graines fines devront être semées au semoir. Plantez en tenant compte des indications données sur les sachets de graines et en évitant de trop tasser la terre afin que l'air puisse circuler.

  • Protéger et arroser les semis

    Une fois vos graines semées, enveloppez les pots dans un voile de forçage intissé ou un feutre géotextile qui les protégera de la chaleur. Les plantes n'ont pas particulièrement besoin de lumière jusqu'à ce que les premières pousses apparaissent.

    N'arrosez pas trop afin de ne pas déplacer les semis. L'idéal est d'utiliser un pulvérisateur ou de mettre vos pots à tremper dans une bassine contenant un fond d'eau. Assurez-vous que le substrat soit bien humide, ni trop sec ni détrempé.

  • Eclaircir et préparer les semis

    Avant de repiquer vos semis, il faudra éclaircir en retirant certains plants pour éviter d'avoir une trop forte concurrence entre les pousses d'un même pot.

    Pour savoir quand repiquer vos jeunes plants, vous pouvez vous fier aux nombre de feuilles qu'ils possèdent. A partir du moment où vos pousses possèdent 2 feuilles, elles sont assez solides pour être dépotées. Tenez évidemment compte de la saison et des températures extérieures. Au besoin, les plantes peuvent rester en pot jusqu'à ce qu'elles aient environs 6 feuilles.

    Si vous craignez que vos plantes ne meurent à cause du choc de température, vous avez la possibilité de faire une transition sur 15 jours. Sortez progressivement les plants à l’ombre sur une petite durée dans la journée et rentrez-les de plus en plus tard.

  • Transplanter les plantes dans le potager

    Le matin de la transplantation, arrosez vos plantes pour en faciliter le prélèvement. Ensuite, en fonction du type de semis, deux méthodes sont possibles :

    • Pour les semis serrés comme ceux faits en terrine, utilisez une fourchette pour récupérer délicatement le plant sans l'abîmer ou abîmer les plants voisins.
    • Pour les semis en godet, démoulez délicatement ce dernier pour faire sortir la plante avec sa motte de terre.

    A partir de là, deux techniques de plantation s'offrent à vous. Dans le premier cas, les racines risquent d'être à nues, il faudra alors tourner votre plantoir dans le sol et déposer délicatement la plante à l'intérieur du trou. Puis ramenez délicatement la terre pour recouvrir les racines.

    Dans le second cas, utilisez une houe ou un transplantoir que vous planterez dans le sol et tournerez afin de pouvoir déposer votre motte dans le trou qui se sera formé.

    Pour finir, assurez-vous que vos semis soient recouverts du terreau adéquat et arrosés.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Aménagement de jardin

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Recommandé pour vous


Comment réussir ses semis de printemps en 7 étapes Les avis et commentaires

Annuaire des paysagistes de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Galeries photos

Produits

Newsletter

Chaque mois, recevez nos conseils pour embellir votre habitat !