Le jardinage biologique

Plus qu'une simple mode, le jardinage biologique, et notamment la consommation de fruits et légumes qui en résulte, est aujourd'hui est vraie préoccupation des particuliers. Qu'est-ce que le jardinage biologique ? Comment le mettre en pratique ? Explications.

Le jardinage biologique

Le jardinage biologique  © gkrphoto - Fotolia.com

Description et origine du jardinage biologique

Le jardinage biologique est un concept existant depuis le siècle dernier, devenu très en vogue à partir des années 2000, notamment en raison d'une prise de conscience et d'une volonté forte des consommateurs de manger des produits sains.
S'il est essentiellement connu comme technique de culture n'utilisant pas de pesticides, et autres produits chimiques, le jardinage biologique va beaucoup plus loin, et se caractérise comme un mode de jardinage dont chaque geste est pensé dans le respect de l'environnement : choix des végétaux, arrosage, fertilisation, lutte contre les invasifs...

Les bons gestes en matière de jardinage biologique

On dénombre ainsi un certain nombre de bonnes pratiques en matière de jardinage biologique et qui s'applique à toutes les variétés, fleurs, arbres et arbustes, ou encore fruits et légumes.
Concernant le choix des espèces tout d'abord, le jardinier amateur doit tenir compte de son environnement naturel et sélectionner des végétaux adaptés à son milieu (de préférence des variétés locales) en termes de conditions climatiques (température, vent et ensoleillement) et de nature du sol.

La plantation s'effectue ensuite en prenant soin de respecter le cycle de chaque variété, et sans ajout d'engrais artificiels. Le plus souvent, le jardinier amateur voulant faire bio réalise son propre compost pour enrichir et fertiliser le sol. Pour ce faire, il récupère les déchets verts de son jardin (feuilles mortes et tontes de pelouse) et parfois alimentaires (marc de café). Sinon, il se procure de la fumure.
En termes d'entretien, l'arrosage est un point sur lequel le jardinier est sensible, notamment pour réduire les quantités consommées. Il utilise ainsi des eaux de pluie précédemment récupérées, et de préférence le soir car ainsi le sol conserve mieux la fraîcheur et l'eau s'évapore moins vite. Il applique également un paillage au pied des végétaux, qui les protège par ailleurs du froid en hiver.

Outre l'arrosage, le jardinier apporte des soins en évitant autant que de mesure l'utilisation de pesticides pour traiter les maladies et pour éloigner les invasifs. La coccinelle permet par exemple de lutter contre les pucerons (tout comme le purin d'ortie), et le hérisson contre les limaces.

Pour la taille enfin, et en particulier celle des arbres et arbustes, le jardinier, ou un professionnel selon la hauteur des espèces, opère une méthode dite douce, adaptée à l'âge des plantes et respectueuses de leur port naturel.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Aménagement de jardin

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
JARDIN POTAGER

LE JARDINAGE BIOLOGIQUE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PAYSAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS