Comment cultivez des champignons chez soi ?

Découvrez le plaisir de disposer de champignons frais toute l’année pour réaliser de délicieuses recettes, sans risque d’erreur sur la variété et sans être tributaire des conditions météorologiques. Voici toutes nos astuces pour réussir à faire pousser, chez vous, dans votre jardin des champignons comestibles.

Cultiver des champignons chez soi, dans son jardin

La cueillette des champignons permet de belles balades dans les bois ou les prés. Encore faut-il que les conditions favorables à leur croissance soient réunies. Ce n’est pas le cas tous les ans… La cueillette sauvage n’est pas sans danger. Il faut savoir reconnaître les variétés comestibles et les endroits où les trouver. Et généralement, ceux qui connaissent les bons coins, en gardent jalousement le secret !

Faire pousser des champignons chez soi est la garantie d’avoir à portée de main des produits ultra-frais, cultivés de manière saine comme tous les autres légumes de votre potager. Certaines variétés peuvent être produites tout au long de l’année.

Les méthodes de culture vous permettent même de faire venir vos champignons dans des kits prêts à pousser sur votre balcon, directement dans la cuisine ou un cellier !

Comprendre comment poussent les champignons pour mieux les cultiver

En cuisine, le champignon est considéré comme un légume. En biologie, c’est un organisme vivant complexe qui appartient au règne fongique distinct du règne végétal et du règne animal.

Les champignons que nous consommons, se développent à partir d’un mycélium, c’est-à-dire des minuscules filaments blancs souterrains (2 à 100 micromètres de diamètre) qui se ramifient et sur lequel vont fructifier des carpophores. Ce sont eux que nous cuisinons. Les carpophores, sous leur chapeau, produisent des spores qui se disséminent dans l’air avant de retomber au sol pour donner de nouveaux mycéliums.

Pour cultiver des champignons, le plus rapide est de se procurer le mycélium de la variété que l’on souhaite produire. Il est aussi possible de faire fructifier le mycélium à partir de spores récupérées sur un spécimen.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Aménagement de jardin

Quelles variétés de champignons peut-on faire pousser chez soi ?

Différentes variétés sont disponibles soit en kit de culture ou en mycélium pour ensemencer la terre de votre jardin :

  • Le champignon de Paris blanc : un grand classique.
  • Le champignon de Paris brun : plus ferme que son cousin blanc et au goût un peu plus prononcé.
  • Le pleurote : un peu plus grand que le champignon de Paris, très facile à cultiver.
  • Le shiitake : le lentin du chêne, de son appellation française, est le deuxième champignon le plus cultivé au monde.
  • Le strophaire rouge-vin ou strophaire à anneau rugueux : originaire d’Amérique, un gros champignon à la chair ferme.
  • Les champignons des bois : la trompette de la mort, la girolle jaune ou grise, le cèpe de Bordeaux, la morille blonde ou conique, le pied de mouton, le mousseron des prés et même la truffe noire peuvent être cultivés à partir de mycélium.

Différentes manières de cultiver des champignons chez soi

Il existe deux manières de cultiver des champignons chez vous :

  • Le kit prêt à pousser. Vous achetez un kit comprenant tout ce qu’il faut pour faire pousser une variété de champignon : le contenant (sac ou caisse), le substrat (paille, sciure de bois, marc de café, etc) qui est ensemencé par un mycélium. Placé dans les conditions de culture adéquates, au bout de quelques semaines, vous pouvez récolter vos champignons. Un kit, donne généralement plusieurs récoltes.

Les champignons demandent souvent un lieu frais et humide pour fructifier. Le champignon de Paris préfère un lieu sombre alors que le pleurote s’accommode de la lumière. Tous craignent les courants d’air et le gel. Pour réussir votre récolte, suivez scrupuleusement les conseils de culture livrés avec le kit.

  • Le mycélium pour ensemencer le sol. Vous achetez le mycélium de la variété de champignon que vous souhaitez faire pousser. Celui-ci est soit prêt à être inoculé soit à cultiver avant d’être inoculé. Dans ce cas, il doit être dilué et mis en culture dans un mélange sucré. En quelques jours, un mycélium se développe.

Selon les variétés de champignons, le mycélium peut ensemencer une balle de paille humide ou être placé directement en terre dans un mélange grossièrement décomposé de feuilles, de bois ou de paille.

L’inoculation de mycélium de champignons des bois en pleine terre ne permet que des récoltes saisonnières au moment où les champignons trouvent des conditions naturelles de fructifications favorables. Votre terrain doit aussi être apte à recevoir telle ou telle variété. Vous ne verrez jamais de cèpes se développer au milieu de votre pelouse bien tondue !
Mais un mycélium installé au pied de chênes ou de hêtres peut vous donner de belles récoltes durant plusieurs années.

Bon à savoir : Le mycélium se conserve plusieurs mois si vous le placez au frais et à l’abri de la lumière. N’hésitez donc pas à cultiver du mycélium voire à le produire à partir de champignons récoltés dans la nature.

A lire aussi : L’éco-jardinage : cultiver un jardin bio.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Comment cultivez des champignons chez soi ? Les avis et commentaires