Déterminer la nature du sol d’un jardin

Pour bien jardiner et faire épanouir différentes plantes, il est indispensable de bien connaître la nature du sol et la qualité de la terre d’un jardin. On sait alors comment en prendre soin et surtout quelles sont les espèces qui peuvent s’y développer confortablement. Comment alors déterminer la nature du sol d'un jardin ?

Déterminer la nature du sol d’un jardin

Déterminer la nature du sol d’un jardin  © Maksud - Fotolia.com

Les différents types de terre

D’abord, il faut connaître les différents types de sol existants pour mieux exploiter le jardin. En premier lieu, il y a le sol calcaire est assez redouté des jardiniers. Cette terre renfermant jusqu’à 30% de carbonate de chaux et comportant de l’argile se reconnaît à son aspect collant. Pour son entretien, il ne faut surtout pas apporter d’engrais à forte teneur en chaux.

Le sol argileux est apprécié pour sa fertilité et il possède une excellente capacité de rétention d’eau. Néanmoins en cas de sécheresse, ce type de terre peut durcir et devenir difficile à travailler. Pour favoriser le drainage, il est judicieux d’apporter un peu de sable, en plus des matières organiques.

En ce qui concerne le sol sableux, il se caractérise par sa malléabilité et son réchauffement rapide lorsqu’arrive le printemps. Néanmoins, laissant filtrer l’eau facilement, cette terre se dessèche rapidement et affiche une faible teneur en nutriments. Il faut alors nourrir le sol régulièrement et abondamment avec du compost.

Enfin, le sol limoneux est particulièrement riche et convient bien aux plantes. Le seul bémol est que cette terre peut former une croûte dure, difficile à travailler pour le jardinier. Ici aussi, il faut apporter une bonne dose de compost.

Quelques astuces pour reconnaître la terre d’un jardin

Pour déterminer la nature du sol d’un jardin, il faut analyser le sol en profondeur, à près de 20 à 30 centimètres sous terre, en prélevant un échantillon et en examinant la terre obtenue. Si l’on constate des débris de plantes et si la terre affiche une couleur très foncée, celle-ci est humifère. Si elle est blanchâtre et collante, c’est un sol calcaire.

Il faut ensuite récupérer une poignée de terre légèrement humide, la pétrir et la verser ensuite sur une surface dure. Si l’échantillon reste compact, celui-ci possède un forte teneur en argile. Si elle a tendance à s’effriter, il contient majoritairement du sable.

Il faut donc choisir les végétaux les plus appropriés en fonction de la nature du sol. Certains jardiniers ont tendance à vouloir corriger les spécificités de la terre en ayant recours à des produits chimiques, mais ce n'est absolument pas conseillé et le mieux reste de s’adapter à la nature du sol.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Aménagement de jardin

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
JARDIN POTAGER

DÉTERMINER LA NATURE DU SOL D’UN JARDIN
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PAYSAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS