Bruit de rongeurs dans les murs de la maison

La nuit, lorsque tout est calme, vous entendez des bruits de grattements dans les murs ou au-dessus de votre tête ? Vous entendez aussi des bruits de trottinements ou de cavalcades.  Aucun doute, ce sont des bruits de souris ou des bruits de rats. Mais par où sont-ils entrés ? Comment les identifier ? Et surtout comment vous en débarrassez ?

Pourquoi les petits rongeurs s’installent chez vous ?

Les rongeurs s’installent chez vous parce qu’ils y trouvent des conditions de vie agréables : ils sont au chaud, à l’abri des intempéries ; ils sont en sécurité, protégés des prédateurs extérieurs ; ils trouvent facilement à manger dans la poubelle, dans les placards ou avec toutes les denrées comestibles que vous laissez sur votre plan de travail.

Votre grenier, vos faux plafonds et les cloisons garnies d’isolants sont des endroits rêvés pour se faire un petit douillet et faire beaucoup de bébés !

Par où un petit rongeur peut-il entrer dans votre logement ?

Une fissure dans un mur ou autour d’une gaine technique, un petit trou de quelques centimètres de diamètre, sont autant de chemins que peuvent emprunter les petits rongeurs pour s’introduire chez vous. Et en dehors du rat des villes, moins habile, ce sont d’excellents grimpeurs même le long d’un mur vertical.

Quels rongeurs peuvent s’installer dans vos cloisons ou votre grenier ?

Différents rongeurs peuvent prendre pension dans vos cloisons. Les espèces les plus courantes sont :

  • La souris grise reconnaissable à sa petite taille, son museau pointu, ses oreilles rondes et sa longue queue.
  • Le rat. On distingue le rat des champs, appelé également rat noir, du rat des villes, appelé également rat brun, surmulot ou rat d’égout.
  • Le lérot qui se reconnaît à son bandeau noir autour des yeux. Il ne manifeste sa présence que l’été et l’automne car il hiberne le reste de l’année.
  • Le loir. Il est gris avec une queue touffue. Lui aussi hiberne durant l’hiver. 
  • La fouine. Elle possède un pelage gris-brun avec une tache blanche sur le poitrail et une longue queue touffue.

Notez que le lérot, le loir et la fouine de sont pas considérés comme des nuisibles et sont même protégés (du moins dans certains départements). Au contraire, les souris et les rats sont des nuisibles au regard de la loi.

Rongeurs dans les murs : sont-ils dangereux ?

Ils peuvent être dangereux à double titre :

  • Ils occasionnent des problèmes matériels en rongeant les câbles électriques, en détériorant les isolations et en pillant les réserves de nourriture. En grignotant les fils électriques, ils peuvent provoquer des courts-circuits et des incendies.
  • Les petits rongeurs, par leur urine et leurs déjections, peuvent transmettre des maladies infectieuses comme la salmonellose ou la leptospirose.

D’autre part, rats et souris sont très prolifiques, si vous les laissez s’installer en quelques mois seulement vous serez envahi…

Comment identifier la présence de petits rongeurs dans la maison ?

Ces petites bestioles ont des mœurs nocturnes, c’est pourquoi vous ne les entendez que la nuit lorsqu’elles vaquent à leurs occupations : se nourrir dans vos placards, se fabriquer un nid avec votre isolation, goûter les câbles électriques...

Voici quelques indices signalant la présence de rongeurs :

  • Des bruits : grattements, piétinements provenant des murs ou du plafond.
  • Des déjections : la taille et la forme dépendent de l’espèce de rongeur présente.
  • Une mauvaise odeur : l’accumulation des déjections et de l’urine, le marquage du territoire laisse une odeur désagréable.
  • Des traces de dents : sur les câbles électriques ou les boiseries ; des emballages de denrées alimentaires déchirés.
  • Des marques de frottements : les rats et les souris suivent toujours les mêmes chemins, ils laissent une trace grasse sur les surfaces sur lesquelles ils se faufilent.
  • Des nids : la fouine est territoriale et ne fera qu’un nid, les autres par contre vivent volontiers en groupe, surtout les souris et les rats, et installeront plusieurs nids.

Comment se débarrasser des rats et des souris dans les murs de la maison ?

Le rat et la souris sont considérés comme des nuisibles. Vous pouvez utiliser des méthodes létales pour  éradiquer les rats et souris.

  • Les rodonticides. Rats et souris ont un faible volume sanguin et un rythme cardiaque élevé, ce qui les rend sensibles aux anticoagulants. Les appâts se déclinent sous forme de céréales enrobées, de granulés, de pâtes ou de blocs. Le poison va mettre 2 à 3 jours pour agir empêchant le rongeur de faire la relation entre l’appât et la mort. Et, oui, ces bestioles sont très intelligentes ! Les appâts sont à placer sur les lieux de passage des rongeurs.
    Attention toutefois, un rodonticide est aussi dangereux pour les animaux domestiques ou pour les enfants. Vous trouvez des postes d’appâtage sécurisés. Seuls les rongeurs peuvent accéder au poisson.
  • Les pièges létaux sans poison. S’ils ont l’avantage de ne pas utiliser de poisson, leur action létale est moins rapide notamment le piège à glu et la tapette.
  • Le piège à glu. La plaque recouverte de colle est placée sur un lieu de passage des rongeurs. Le rat ou la souris englué va s’épuiser. Il faut vérifier chaque jour si un animal est pris.
  • La tapette à rat ou à souris. Le dispositif est composé d’une barre actionnée par un ressort. Lorsque l’animal mange l’appât, il actionne la barre qui vient le frapper.
  • Le piège électrique. Attiré par un appât, le rongeur entre dans le piège où il reçoit une décharge électrique qui le tue sur le coup.

Lorsque rats et souris sont trop nombreux, mieux vaut faire appel à une entreprise spécialisée 3D (dératisation, désinfection, désinsectisation).

Comment se débarrasser des petits rongeurs dans les murs de la maison ?

La fouine, le loir et le lérot, ne sont pas considérés comme des nuisibles. Pour autant, être réveillé par le bruit des lérots en pleine nuit n’a rien d’agréable. Pour retrouver votre tranquillité sans attenter à la vie de ces petits rongeurs prenez des mesures d’éloignement soit en utilisant des répulsifs soit en les piégeant pour les capturer vivants et les relâcher dans un lieu isolé.

  • Les répulsifs à ultrason. Ces boitiers à brancher sur le secteur ou sur batterie émettent des ultrasons qui stress les rongeurs et les font fuir. Ils sont sans danger pour les animaux familiers.
  • Les répulsifs à pulvériser. Ils s’achètent dans le commerce ou ils peuvent se fabriquer à base de vinaigre blanc, de poivre ou d’huile essentielles comme la menthe poivrée ou la citronnelle. Ils sont à vaporiser sur les lieux de passage des rongeurs.

Rongeurs dans les murs : quelles mesures préventives ?

Si vous voulez éviter que ces indésirables ne s’invitent, ne leur créez pas des conditions de vie favorables et ne leur ouvrez pas votre maison :

  • Ne laissez pas de nourriture traîner dans la maison et nettoyez régulièrement les plans de travail, les sols, les placards.
  • Entreposez les aliments dans des boîtes hermétiques.
  • Fermez les poubelles, intérieures ou extérieures, de manière hermétique.
  • Nettoyez également les alentours de la maison. Taillez les végétaux pour éviter qu’ils ne facilitent l’accès à la toiture ou à toute autre ouverture.
  • Bouchez tous les trous et espaces par lesquels les rongeurs pourraient s’introduire chez vous. Remplacez les tuiles cassées ou replacez celles qui sont déplacées.
  • Préventivement, installez des pièges ou placez des répulsifs sur leurs lieux de passage.
Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Bruit de rongeurs dans les murs de la maison Les avis et commentaires