Poisson d’argent (lépisme) : comment se débarrasser de cet insecte désagréable ?

Les poissons d’argent sont des petits insectes qui aiment les endroits chauds, humides et sombres. Ils sont très rapides, se faufilent dans les petits recoins, sous les plinthes et se cachent en journée pour sortir la nuit. Ils sont particulièrement friands de livres et de textiles. Leurs goûts alimentaires les rendent indésirables dans les bibliothèques, les musées et les archives. Ils ne sont guère plus appréciés dans nos habitations… Comment les reconnaitre et comment s’en débarrasser ?

Comment identifier le poisson d’argent ou lépisme ?

Ses principales caractéristiques expliquent le nom vernaculaire donné au lépisme et vous permettront de le reconnaitre : c’est un petit insecte (de 10 à 15 mm de long à l’âge adulte), aptère, c’est-à-dire sans aile, au corps plat et allongé couvert de petites écailles argentées et qui se déplace rapidement en ondulant du corps comme un poisson dans l’eau.

Ils possèdent deux longues antennes sur la tête et trois filaments en guise de queue.

Il est difficile à repérer car il fuit la lumière. C’est un insecte de sol très rapide au mode de vie plutôt nocturne. C’est presque par hasard que vous allez surprendre, une nuit, des poissons d’argent dans votre salle de bain, en allumant une lumière.

Où se cachent les poissons d’argent ?

Originaire des régions tropicales, le lépisme s’est très bien habitué au climat tempéré. Néanmoins, il garde une nette préférence pour les milieux humides, chauds et obscurs. Son idéal, une température supérieure à 25° avec un taux d’humidité de l’air de 75 %.

C’est pourquoi, se cache dans la cuisine, dans les pièces d’eau (salle de bain, toilettes, buanderie), dans la cave ou le grenier. Sa petite taille et son agilité lui permettent de se réfugier dans les petites fissures des plinthes ou des parquets, derrière les meubles, etc.

Le poisson d’argent est-il dangereux ?

Le lépisme n’est dangereux ni pour l’homme ni pour les animaux familiers. Il ne pique ni ne mord. Il ne devient problématique que lorsqu’il est présent en grand nombre. Découvrir une bande de poissons d’argent en train de se régaler des restes de nourriture dans votre cuisine ou nichée dans votre paquet de céréales, n’est pas vraiment agréable ! C’est peu hygiénique même si c’est sans danger.

Par contre, les lépismes sont vraiment indésirables dans les bibliothèques, les musées et les services d’archivage. Leur goût pour la cellulose et l’amidon en fait des ennemis des livres et des liasses de papiers, des toiles et des vêtements. Ils vont adorer s’y cacher pour les déguster en toute tranquillité.

Les habitudes alimentaires du poisson d’argent

Le poisson d’argent mange tout ce qui contient de la cellulose, de l’amidon ou du sucre. Chez vous, il se nourrit de vos restes alimentaires ou directement dans votre stock alimentaire s’il peut y avoir accès, des matières végétales, du papier et des cartons, des tissus et des tapis. Si rien ne traine, il se contentera de poussière, de plâtre, des cheveux et des poils d’animaux tombés au sol, des champignons et des moisissures. Son métabolisme lui permet même de rester plusieurs mois sans se nourrir. Il est donc quasi impossible de l’affamer pour s’en débarrasser.

Comment identifier la présence de poissons d’argent chez soi ?

Malgré leur discrétion, les lépismes laissent toujours quelques traces de leur passage :

  • leurs excréments : de toutes petites taches noires de la taille d’un grain de poivre moulu ;
  • des petits morceaux de peaux mortes laissées par les mues successives des jeunes lépismes ;
  • des taches jaunes ou des trous minuscules dans les textiles et les pages de livres

Comment stopper la prolifération des poissons d’argent ?

Pour se débarrasser de ces nuisibles, la première action est de ranger et de nettoyer à fond votre logement. Passez l’aspirateur le long des plinthes, sous et derrière les meubles, dans votre bibliothèque entre les livres, etc. Rangez la nourriture dans des boîtes hermétiques.

Vous trouvez dans le commerce différents insecticides prêts à l’emploi pour lutter contre les lépismes. N’utilisez jamais d’eau de javel qui loin de les repousser, les attire !

Vous pouvez également mettre en place les solutions suivantes :

  • Les répulsifs naturels. Les huiles essentielles (lavande, menthe poivrée, agrumes, etc) et le vinaigre blanc sont des répulsifs efficaces. Après un nettoyage à l’eau et au vinaigre blanc déposez quelques gouttes d’huiles essentielles dans les coins stratégiques.
  • La déshydratation. La terre de diatomée et le bicarbonate de soude abiment la carapace de l’insecte entrainant sa déshydratation. Ces substances ont l’avantage de ne pas être toxiques.
    La terre de diatomée. Saupoudrez la terre sur les zones de passage des blattes.
    Le bicarbonate de soude. Mélangez à parts égales de la farine, du sucre et du bicarbonate de soude. Saupoudrez ce mélange sur leurs lieux de passage ou à proximité de leur nid. Attirées par le sucre et la farine, elles vont s’empresser de le déguster.
  • Le piège à lépisme. Prenez un pot en verre dont vous recouvrez l’extérieur d’un adhésif rugueux. Placez à l’intérieur du sucre pour attirer les poissons d’argent. Ils resteront piégés dans le pot, incapables de se déplacer sur le verre lisse.

Les mesures préventives contre les poissons d’argent

Ne rendez pas votre habitation agréable pour les poissons d’argent :

  • Nettoyez régulièrement les pièces d’eau surtout dessous et derrière les sanitaires et les meubles.
  • Ventilez les pièces d’eau et installez, si besoin, un déshumidificateur.
  • Réparer toutes les fuites.
  • Passez l’aspirateur dans les autres pièces et videz-le à chaque utilisation.
  • Veillez à éliminer tous les résidus alimentaires après les repas.
  • N’entassez pas les cartons et les emballages. Débarrerez-vous en régulièrement.
  • Lavez les vêtements neufs avant de les ranger car ils peuvent abriter des œufs de lépismes.
Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Poisson d’argent (lépisme) : comment se débarrasser de cet insecte désagréable ? Les avis et commentaires