Recouvrir un mur de lierre

Rien de tel qu’un joli lierre pour recouvrir un mur disgracieux ou simplement pour apporter de la verdure dans un coin trop bétonné. Mais si le lierre à ses fans, il a aussi ses détracteurs qui l’accusent de détériorer le support sur lequel il s’accroche et d’être envahissant. Voyons donc qui est réellement le lierre. Ce lierre dont Bacchus, le dieu du vin, se couronnait la tête pour éviter l’ivresse !

Recouvrir un mur de lierre

Recouvrir un mur de lierre  © ivy leaves Bo Valentino - Fotolia

Les différents espèces et variétés de lierre

Le lierre appartient à la famille des Araliacées et au genre Hedera.
A l’état naturel, le lierre commun (Hedera helix) est répandu dans tout l’hémisphère nord. Son beau feuillage persistant habille les murs, les arbres, les sous-bois depuis des millénaires. En fait, il existe une dizaine d’espèce de lierre qui ont été déclinées et commercialisées en plusieurs centaines de variétés.
Les variétés différent en fonction de la couleur et de la forme du feuillage, de leur développement plus ou moins important, de leur rusticité et de leur aptitude à grimper ou ramper. Pour recouvrir un mur, choisissez une variété grimpante.

Les qualités du lierre grimpant

Le lierre est rustique, d’une vitalité exceptionnelle et peu exigeant. Les variétés les plus vigoureuses présentent des rameaux de plus de 10 m de long.
Il prospère dans tous les sols même les plus pauvres. Il préfère les sols calcaires et frais mais en fait humidité ou sécheresse, ombre ou soleil, il s’adapte à quasi toutes les conditions. Et il résiste bien en ville.
Il demande peu de soin à part une taille 1 ou 2 fois par an pour le limiter et le rajeunir.

Le lierre grimpant par à l’assaut des murs en se fixant grâce à des crampons. Ce sont en fait des petites racines aériennes qui se développent sur les jeunes rameaux. Tant que le lierre peut grimper, ses feuilles sont plutôt lobées. Quand, il a recouvert l’ensemble du support, les feuilles s’arrondissent et les branches se lignifient. Au bout de quelques décennies, elles peuvent devenir de vrais troncs. Un lierre peut vivre plusieurs centaines d’années.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Aménagement de jardin

Planter un lierre grimpant

Vous pouvez planter le lierre grimpant quasi toute l’année. Néanmoins, le printemps et l’automne sont les saisons les plus favorables. Installez les jeunes plants directement en terre, à 5-10 cm du mur où vous souhaitez qu’il s’accroche. Selon les variétés, espacez les plants de 1 à 2 m.

Le lierre apprécie l’humidité mais il ne demande vraiment d’arrosage que dans les mois suivant sa plantation. Par la suite, paillez au pied pour conserver un minimum d’humidité.

Au départ n’hésitez pas à guider les jeunes branches pour les faire grimper. Vous pouvez alors soit installer un support (grille, treillis, etc) contre le mur soit le laisser se cramponner directement sur le mur. Avec un support, son port sera plus régulier et l’air circulera mieux entre les branches, le protégeant de certains parasites. Bien que le lierre soit très peu sensible aux maladies et les nuisibles l’attaquent rarement.

Tailler un lierre grimpant

Le lierre se développe rapidement. Il peut devenir vraiment envahissant. C’est pourquoi, vous devez le tailler régulièrement.
L’idéal est de le tailler 2 fois par ans :

  • Au début du printemps avant le développement des nouvelles feuilles. N’hésitez pas à le rabattre jusqu’au bois à l’aide d’un taille haie. Soyez sans inquiétude, les jeunes pousses vont se multiplier et le rendre encore plus touffu.
  • Au mois d’août ou en automne afin de limiter son développement.

Lorsque vous taillez votre lierre, portez des gants et protégez vos bras. Les feuilles et la sève du lierre peuvent irriter les peaux sensibles.

Le lierre grimpant est-il dangereux pour un mur ?

En soi le lierre n’est pas dangereux pour le mur sur lequel il grimpe si celui-ci est en bon état. Ses crampons s’accrochent à la surface. Néanmoins, ils peuvent s’immiscer dans des fissures, sous un enduit dégradé et là effectivement contribuer à dégrader le mur. Mais, le lierre n’est en aucun cas à l’origine de cette détérioration.
Par contre si un jour vous souhaitez vous débarrasser d’un lierre accroché sur un mur, la trace des crampons est très difficile à éliminer.

En s’accrochant sur un mur, le lierre crée un microclimat qui régule les écarts de températures et d’humidité. Il protège de plus le mur contre les pluies et le soleil qui ne peuvent plus le toucher directement.
Le lierre procure gîte et couvert pour beaucoup d’insectes et oiseaux. Sa floraison en fin d’automne est intéressante pour les insectes mellifères et ses baies qui apparaissent à la fin de l’hiver sont une aubaine pour les oiseaux.

Bon à savoir : Les fruits du lierre sont très toxiques pour l’homme et certains animaux. Ses feuilles et la sève peuvent provoquer des irritations de la peau.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
JARDIN FLEURI

RECOUVRIR UN MUR DE LIERRE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PAYSAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS