Spathiphyllum : culture et entretien

Le spathiphyllum est une plante d’intérieur très décorative, particulièrement appréciée pour ses longues feuilles lancéolées et ses inflorescences élégantes. Bien qu’il s’agisse d’une plante résistante et facile, elle demande toutefois quelques précautions d’entretien pour prospérer. Présentation, caractéristiques, culture, entretien, toxicité… Le spathiphyllum n’aura plus de secret pour vous à la lecture de cet article.

Présentation du Spathiphyllum

Le spathiphyllum est une plante d'intérieur de la famille des Aracées qui pousse à l’état naturel sous les climats chauds et humides d’Amérique du Sud, des Philippines, d’Indonésie et de Malaisie.

À noter : le spathiphyllum est une plante toxique pour les êtres humains, comme pour les animaux de compagnie (chat, chien, lapin et autres rongeurs). Elle doit donc être maintenue hors de portée des  enfants et des animaux.

Description de la plante :

  • Taille du Spathiphyllum : de croissance rapide, le spathiphyllum atteint en moyenne entre 60 cm et 1 m de haut à maturité.
  • Feuillage : ses feuilles lancéolées, vernissées, et fortement nervurées sont persistantes et jaillissent du centre de la plante.
  • Floraison du Spathiphyllum : les inflorescences, renouvelées tout au long de l’année, et plus particulièrement en été par temps chaud, forment des spathes blanches ou crèmes, mesurant entre 10 et 20 cm de long. Le spadice central, saillant et étroit, est densément recouvert de minuscules vraies fleurs.

Les variétés de spathiphyllum

Le spathiphyllum ‘wallisii’, originaire de Colombie et surnommé « fleur de lune », est la variété la plus connue et la plus cultivée.

Il en existe toutefois de nombreuses autres, tout aussi attrayantes, telles  que Spathiphyllum ‘kochii’, 'Mauna Loa', 'Sweet Benito', ou encore 'Sensation' et 'Sweet Lauretta'.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Aménagement de jardin

Culture et entretien du Spathiphyllum

Le spathiphyllum apprécie d’être exposé à la lumière vive, ce qui favorise la croissance de son feuillage. Installez donc son pot près d’une source de lumière naturelle tout au long de l’année, à l’abri des courants d’air.

On le cultive à une température comprise entre 16 et 18 °C en hiver, et entre 19 et 21 °C en été. Utilisez un substrat composé de terreau frais et d'une couche de drainage dans le fond du pot.

Suivez assidûment l’arrosage du spathiphyllum,car ce dernier a d’importants besoins en eau. Arrosez-le deux à trois fois par semaine durant l’été, afin de maintenir la terre constamment humide (mais non détrempée), en particulier par temps très chaud. Réduisez la fréquence de vos arrosages en hiver, à raison d’une fois par semaine.

À noter : des feuilles qui s'affaissent sont le signe évident d’un manque d’eau.

Le spathiphyllum a également besoin d'une atmosphère humide pour prospérer. Vaporisez donc ses feuilles au minimum une fois par semaine.

Au printemps, rempotez votre spathiphyllum dans un contenant plus grand lorsque ses racines manquent de place (elles émergent alors du fond et de la surface du pot). En effet, cette plante à croissance rapide double de volume chaque année au cours de ses premières années de vie.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Spathiphyllum : culture et entretien Les avis et commentaires