Déplacer un framboisier

Le framboisier est un arbuste productif pourvu qu’il profite d’une exposition et d’un sol favorable. Dans le cas contraire, son emplacement a probablement était mal choisi, et il vous faudra sans doute le déplacer. De même, en raison de sa forte propension à envahir son espace, vous devrez régulièrement déplacer ses rejets. Période, méthode, précautions... voici comment déplacer un framboisier.

Quand déplacer un framboisier ?

Que l’on parle de framboisiers remontants ou non remontants, le calendrier de transplantation est le même. Déplacer un framboisier intervient généralement entre les mois de novembre et de mars, hors période de gelées, alors que la plante est en repos végétatif.

En intervenant au cours de l’automne, vous favoriserez le ré-enracinement de la plante. L’hiver offre en effet des conditions idéales pour l’enracinement du framboisier qui sera alors en mesure de produire de nouveaux fruits dès le printemps suivant.

Comment déplacer un framboisier ?

Il faut d’abord distinguer l’action consistant à déménager un framboisier de celle qui vise à déplacer ses rejets. Dans le premier cas, les racines de l’arbuste adulte sont bien ancrées en terre. Le déménager demande donc plus d’efforts et de précautions.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Entretien de jardin

Préparer le trou de plantation

  1. Choisir un emplacement exposé au plein soleil, voire à la mi-ombre.
  2. Creuser un trou de plantation de 20 cm de profondeur.
  3. En cas de transplantions multiples, espacer les trous de plantation de 30 à 90 cm (variable selon les variétés)
  4. Le sol doit être léger et bien bêché.
  5. Enrichir la terre à l’aide de terreau ou de compost afin de favoriser la reprise du framboisier transplanté.

Astuce : les framboisiers se plantent en bordures ou en haies. N’hésitez pas à mélanger les variétés afin de profiter d’une récolte échelonnée dès le mois de juin et jusqu’aux gelées.

Déraciner et déménager le framboisier

Il faut avant tout comprendre que déraciner un framboisier n’est pas une mince affaire. Cette plante envahissante est munie de rhizome. Vous devrez donc creuser très profond et retirer tous les éclats de racines de la terre. Dans le cas contraire, le framboisier repartira facilement au même endroit à partir de ses racines restantes.

  • Pour déterrer la souche du framboisier, utiliser une fourche bêche.
  • Extraire toute la motte (terre comprise) en veillant à ne pas abimer les racines.
  • Une fois la souche extraite du sol, repiquer le framboisier immédiatement à son nouvel emplacement.
  • Placer les racines dans le trou ou le sillon en les étalant au maximum.
  • Reboucher le trou autour des racines, tasser et niveler le sol.
  • Arroser abondamment le plant de framboisier replanté.
  • Rabattre les tiges au-dessus d’un bourgeon à 20 cm de hauteur, afin de faciliter la reprise végétative.

Division des rejets de framboisier

Les framboisiers font des rejets. Un rejet est une jeune pousse émise par le framboisier pour se reproduire ou se développer. Un rejet peut assez facilement être replanté à un autre endroit. Voici la technique :

  • Cerner le jeune plant à l’aide d’une bêche tranchante.
  • Trancher net le rhizome qui relie le rejet à la plante-mère.
  • Retirer entièrement la motte du sol (attention à ne pas abîmer les petites racines).
  • Replanter immédiatement le rejet à son emplacement définitif.
  • Arroser immédiatement et abondamment la souche.

Les premières framboises apparaîtront environ 2 ans après la transplantation du rejet.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Déplacer un framboisier Les avis et commentaires