Comment bien choisir ses chevilles ?

Pour fixer sur un mur votre dernière télé grand écran, vos nouveaux placards de cuisine ou le tableau de tante Paulette (même si vous le cachez derrière une porte…), il vous faut des chevilles. Elles sont indispensables ! Mais les linéaires de votre magasin de bricolage regorgent de chevilles. Comment choisir la cheville qu’il vous faut ? Et d’abord, à quoi ça sert une cheville ?

Comment bien choisir ses chevilles ?

Comment bien choisir ses chevilles ?  © photobo0k - Fotolia.com

Une cheville, qu’est-ce que c’est ?

La cheville est un élément de fixation. Lorsque vous l’insérez dans le trou que vous avez réalisé dans votre mur et que vous commencez à visser, elle va s’ancrer dans le support. Une cheville sert à fixer solidement une vis dans un mur afin d'y accrocher des charges plutot lourdes.

La cheville peut s’ancrer dans le mur par friction : Lors du vissage, elle va se gonfler ou des languettes vont s’écarter pour se solidariser avec le support (écartement – expansion).

  • La cheville peut s’ancrer dans le mur par verrouillage de forme : Lors du vissage, elle s’ouvre en parapluie ou se noue derrière la paroi.
  • La cheville peut s’ancrer dans le mur par adhérence : Un mélange de résine et de durcisseur assure un scellement chimique.

Le corps d’une cheville n’est jamais totalement lisse. Languettes, nervures et ergots assurent un ancrage maximum dans le support. De même la tête d’une cheville comporte une collerette et/ou des stries qui empêchent sa rotation lors du vissage.

Les différents types de chevilles

La grande famille des chevilles compte de nombreux membres qui ont tous leurs spécificités. Votre choix doit se faire en fonction du type de matériau dans lequel vous allez installer la cheville (matériau creux ou plein, béton cellulaire, placo, etc) et du poids de l’objet que vous souhaitez fixer.

  • Cheville polyvalente ou cheville universelle : Elle s’adapte à tous les matériaux.
    Dans un matériau plein (béton, brique pleine, pierre naturelle), elle va s’ancrer au mur par écartement et expansion.
    Dans un matériau creux (brique creuse, moellon), elle va s’ancrer au support par nouement.
    Elle possède ou non une collerette. Elle permet de fixer des charges jusqu’à 50 kg. Elle est déconseillée pour le béton cellulaire et le placo.
  • Cheville boulon : C’est une variante de la précédente mais avec un boulon au lieu d’une vis. Elle permet de fixer des charges jusqu’à 200 kg.
  • Cheville pour placo : Il en existe de trois types.
    La cheville pour placo autoforeuse (queue de cochon) qui se visse directement dans le placo sans avant trou. Rapide à mettre en place, elle ne supporte que des faibles.
    Les chevilles qui permettent de fixer des charges lourdes : Soit la cheville métallique de type Molly. Elle comporte des ailettes qui s’ouvrent comme un parapluie derrière la plaque de plâtre. Elle nécessite une pince spéciale pour sa mise en place. Soit la cheville plastique de type MZK qui s’expanse en s’ouvrant derrière le support à l’aide d’un tournevis.
  • Cheville à basculement : C’est le même principe que la cheville Molly, une partie de la cheville métallique bascule de l’autre côté de la paroi. C’est la cheville idéale pour fixer une charge au plafond.
  • Cheville autoforeuse et autoperceuse : Elles ne nécessitent pas de perçage préalable et se maintiennent au support par écartement. Elles sont rapides à installer mais elles ne permettent de fixer que des charges légères.
    La cheville autoforeuse se visse directement dans un matériau creux.
    La cheville autoperceuse ou cheville à frapper s’enfonce directement dans le support avec un marteau.
  • Cheville chimique : Elle se fixe au support grâce à l’injection d’une résine et d’un durcisseur. Elle permet la fixation de très lourde charge. Prenez garde de bien respecter le temps de séchage de la résine avant de fixer l’objet.
  • Cheville pour béton cellulaire : Spécialement adapté à ce support, elle ne peut être utilisé que pour celui-ci. Ce sont les nervures extérieures qui créent le verrouillage dans ce matériau friable.

Alors pour éviter de retrouver votre belle télé cassée ou les placards de la nouvelle cuisine arrachés du mur et la vaisselle en miette, prenez le temps de vous poser les questions suivantes :

  • Quelle est la composition du mur ? Mur plein ou mur creux ?
  • Si c’est une cloison : Quelle est sa composition ? Quelles est son épaisseur ?
  • Et pour l’objet à fixer, tenez compte de son poids lorsqu’il sera plein.

Ensuite seulement vous pouvez commencer à poser les chevilles dans le mur.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Astuces/Bricolage

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
OUTILLAGES / MANIPULATIONS

COMMENT BIEN CHOISIR SES CHEVILLES ?
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS