La chape autonivelante

Dans le cadre de la construction d’un bâtiment, il est possible de choisir entre une chape traditionnelle et une chape autonivelante. Focus sur les atouts et la mise en œuvre de la chape autonivelante.

Caractéristiques générales de la chape autonivelante

La chape autonivelante peut être coulée, dès lors que l’ouvrage est hors d’air et hors d’eau, c’est à dire à l’issue des travaux de gros œuvre. Celle-ci est alors est coulée entre la dalle béton et le revêtement de sol.

La chape autonivelante, également appelée chape autolissante, appartient à la catégorie des chapes fluides ou liquides, par opposition à la chape traditionnelle.
Il existe deux types de chapes fluides en construction, à savoir la chaque liquide en ciment et la chape liquide anhydrite, dont la composition varie. La composition de la chape liquide en ciment est identique à celle d’une chape traditionnelle, à laquelle vient s’ajouter un fluidifiant plastifiant et la chape liquide anhydrite, quant à elle, est élaborée à partir de sable, de calcium, ainsi que d’un activateur spécial.

Principaux atouts de la chape autonivelante

La chape autonivelante présente de nombreux atouts :

  • surface parfaitement nivelée à l’issue de la mise en œuvre, ne nécessitant pas de ragréage, c’est à dire l’application d’un enduit visant à aplanir le sol ;
  • haute résistance à l’eau et à l’humidité ;
  • facilité d’application, notamment sur les grandes surfaces ;
  • mise en oeuvre rapide ;
  • faible épaisseur, permettant une excellente diffusion de la chaleur en présence d’un chauffage au sol.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Fondations et maçonnerie

Mise en œuvre d’une chape autonivelante

Avant de couler une chape autonivelante, il est impératif de bien préparer la surface de travail, en respectant un certain nombre d’étapes.
Ainsi, les travaux commencent par la pose de bandes compressibles, qui visent à absorber les mouvements dus à la dilatation de la chape. Ces bandes en mousse, également appelées joints de dilatation, mesurent entre 3 et 8 millimètres et sont placées sur le pourtour de la pièce.

Vient ensuite l’étape du pigeage. Des piges sont alors disposées sur la totalité de la surface où la chape va être mise en œuvre et servent de repères pour définir la hauteur totale de la chape autonivelante. Dans la plupart des cas, l’épaisseur de la chape peut être visualisée en employant un niveau laser.

La présence d’un système de chauffage au sol nécessite également la pose de joints de fractionnement.

La mise en œuvre de la chape autonivelante doit s’effectuer en une seule fois, en commençant par le côté de la pièce qui se trouve à l’opposé de la porte de sortie. La surface de la chape et ensuite nivelée à l’aide d’un balai débulleur ou d’une barre d’égalisation.
Le temps de séchage varie selon s’il s’agit d’une chape autonivelante en ciment ou anhydrite. Il faut compter entre 24h et 48h pour une chape liquide au ciment, mais entre 3 et 9 semaines pour une chape liquide anhydrite.
Une fois la chape autonivelante parfaitement sèche, le revêtement de sol peut enfin être posé.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
FOUILLES ET FONDATIONS

LA CHAPE AUTONIVELANTE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS