Terrassement, la réalisation des rigoles

Le terrassement comporte une série de travaux permettant de préparer le terrain en vue d’une construction. Après avoir retiré tous les éléments inutiles (arbres, mauvaises herbes, terres et autres matières), le terrassier professionnel peut débuter la réalisation des fouilles ou plus précisément des rigoles. Quelques explications sur cette technique...

Terrassement, la réalisation des rigoles

Terrassement, la réalisation des rigoles  © DR

Les fouilles dans le cadre de travaux de terrassement

Préalablement à une construction, la réalisation de fouilles est une étape incontournable. Il s’agit de creuser le sol, généralement après avoir débarrassé le terrain des éléments indésirables (végétation, matières, pierres…). Le terrain doit être bien stable à ce stade des travaux.

On peut distinguer plusieurs types de fouilles :

  • Fouilles en rigole

Les rigoles réalisées seront comblées avec du béton qui constitue les fondations. Lorsque les creusements accueillent la semelle de fondation, il est donc question de fouilles en rigole.

  • Fouille en tranchées

Les tranchées sont plus larges que profondes : elles affichent une profondeur ne dépassant pas 1 mètre pour une largeur de 2 mètres

  • Fouilles en excavation

La largeur est de plus de 2 mètres mais la profondeur ne dépasse pas la moitié de la largeur.

  • Fouilles en puits

La dimension horizontale est inférieure à 1,20 mètre.

  • Fouilles en pleine masse

Elle est exécutée sur la totalité de la surface de la construction.

Terrassement, la réalisation des rigoles

Les excavations ou rigoles sont effectuées en tenant compte du plan de construction et des spécificités du terrain. Les rigoles sont une étapes importante car elles vont recevoir les fondations.

Dans un premier temps, le terrassier procède au creusement des fouilles (la profondeur doit dépasser 25 cm). Une fois que les rigoles sont prêtes, le béton peut y être coulé. Dans le jargon, il est question de « béton de propreté » avec un dosage spécifique (généralement de 150 kg/m³). Il faut alors couler du béton sur une épaisseur de 5 centimètres sur lequel sera posée la semelle de fondation. Cette dernière est destinée à accueillir un mur ou encore une colonne, tout dépend des caractéristiques de la construction. Dans tous les cas, cette étape est indispensable pour une répartition équilibrée des charges une fois le bâtiment érigé.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Fondations et maçonnerie

La présence d’eau : une contrainte importante

Au moment du creusage des fouilles, il est possible que les « trous » se remplissent d’eau. Dans ce cas, il est indispensable de mettre en place des dispositifs pour l’évacuer afin d'assurer la stabilité de la construction.

Il peut s’agir d’eaux de ruissellement issues des précipitations (pluie, grêle, neige). Celles-ci sont évacuées par une rigole de drainage les menant aussi loin que possible des fouilles. S’il s’agit de la nappe phréatique, son écoulement doit être freiné par des couches étanches. Dans le cas, il est nécessaire de prendre des mesures de précaution afin d'éviter toute invasion d’eau.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
FOUILLES ET FONDATIONS
TERRASSEMENT, LA RÉALISATION DES RIGOLES
Les avis et commentaires
  • Des bonnes informations au niveau des terrassement et foisonnement.merci bien

    ladraa ARCHITECTE - Le 12/08/18 à 13h59

VOIR TOUS LES COMMENTAIRES
TERRASSEMENT, LA RÉALISATION DES RIGOLES
ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS