Les micropieux pour fondation d’une maison

Si le terrain sur lequel vous souhaitez bâtir votre maison n’est pas adapté à un système de fondation classiques en surface, il faut envisager une fondation spéciale en complément : les micropieux.

Principes et caractéristiques des micropieux

Les micropieux sont des poteaux composés d’un tube d’armature métallique que l’on scelle dans le terrain avec un coulis de ciment. Le diamètre et la longueur des pieux varient selon la nature du sol (sableux, rocheux, argileux) et la charge à supporter, de même que le nombre de micropieux à utiliser.

Les micropieux assurent la consolidation des fondations du bâtiment : le frottement des pieux dans le sol présentent une résistance contre l’enfoncement de l’édifice de même que l’effet de pointe verticale (très inférieur au frottement, il est généralement considéré comme étant nul). Les micropieux ne sont donc pas installés sur une roche dure, mais bien dans le sol : c’est le frottement entre les pieux et la terre qui assure la stabilité de la maison. C’est un peu comme avoir une maison sur pilotis !

Il existe une typologie des micropieux suivant leurs caractéristiques : de micropieux type I à IV. La principale différence entre eux tient au système de scellage des pieux. À noter : le micropieu de type I n’est plus utilisé en France.

Les micropieux sont utilisés autant pour de nouvelles fondations que pour consolider des fondations déjà existantes. C’est notamment le cas pour les maisons présentant des fissures sur les murs.

La mise en place des micropieux

Étape 1 : le forage des pieux. Le forage est du même diamètre que les pieux. On peut utiliser une tarière hélicoïdale, un carottier, un taillant ou encore un marteau fond de trou pour le faire réaliser.

Étape 2 : la mise en place de l’armature. On introduit l’armature métallique jusqu’au fond du trou de forage.

Étape 3 : le scellage des micropieux. Tout d’abord, on effectue l’injection de la gaine : le ciment est injecté pour former une gaine que l’on laisse sécher 1 jour. Lorsque la gaine a pris, on procède aux réinjections qui consistent à remplir la gaine de ciment jusqu’à ce que la pression voulue soit atteinte. Les micropieux sont désormais formés et scellés dans le sol.

Étape 4 : le recépage (pas toujours nécessaire). Parfois, il est nécessaire de recouper les pieux à la bonne hauteur, c’est le recépage.

Étape 5 : la pose des massifs de liaison. Afin d’assurer la bonne jonction entre la tête des micropieux et les fondations du bâtiment, il faut poser des massifs de liaison. C’est sur les massifs que repose la dalle de construction.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Fondations et maçonnerie

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
FOUILLES ET FONDATIONS

LES MICROPIEUX POUR FONDATION D’UNE MAISON
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS