Nos conseils pour réduire les frais de succession

Au moment du décès il n'est plus possible de réduire les frais de succession. La solution la plus économique reste donc de préparer cette succession de son vivant. Tous nos conseils pour réduire les frais de succession, à retrouver dans cet article.

Réduire les frais de succession : donations de son vivant

Il est important de noter que la base de calcul des droits de succession ne tient pas compte des donations datant de plus de 15 ans.

Afin de réduire le coût des droits qui seront réclamés aux héritiers au moment de la succession, le donateur prévoyant pourra leur transmettre ses biens de son vivant.

  • Il devra cependant espacer de 15 ans chacune de ses donations.
  • Ainsi, chaque donation profitera d'un nouvel abattement.

Donner en démembrement pour réduire les coûts de succession

Le démembrement de propriété permet de diviser le droit de propriété d'un bien immobilier en deux : l’usufruit d'un côté et de la nue-propriété de l'autre.

  • L'usufruitier conserve ainsi pleinement la jouissance de son bien jusqu'à la fin de sa vie. Il peut continuer a y vivre ou le louer afin d'en percevoir des revenus.
  • À son décès, le nu-propriétaire devient à son tour, et sans frais de succession, le propriétaire exclusif du bien.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Succession, héritage

Limiter les frais de succession : créer une SCI

Transmettre un bien immobilier par une Société Civile Immobilière est une solution qui permet de faciliter les donations en réduisant leur coût.

  • Pour ce faire, le donateur crée une SCI en y incluant son patrimoine immobilier. Un patrimoine divisé en parts sociales ensuite redistribuées aux différents héritiers.
  • Outre ses avantages financiers en matière de succession, la SCI évite l’indivision successorale, les parts sociales étant plus facilement partagées qu'un immeuble.

Réduire les coûts de succession grâce aux prêts

Même lorsque l'on parle d'héritage immobilier, il peut être beaucoup plus intéressant de prêter que de donner.

  • En effet, plutôt que de léguer un patrimoine déjà existant, il est également possible de prêter certaines sommes d'argent dont l'objectif reste la construction d'un patrimoine.
  • Ainsi, plutôt que d'investir lui-même dans l'acquisition de biens immobiliers, le donateur transmet son argent à son héritier sous forme de prêt. Ce dernier peut alors investir dans l'immobilier en son nom propre.
        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
PRINCIPES DE L’HÉRITAGE

NOS CONSEILS POUR RÉDUIRE LES FRAIS DE SUCCESSION
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES NOTAIRES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS