Calepinage d’un carrelage

Le calepinage est une opération importante lors de la planification d’un chantier lorsqu’il s’agit de couvrir une surface, notamment un sol. Le calepinage d’un carrelage vous permettra d’optimiser sa pose. Et ce temps passé sur le papier peut vous éviter bien des erreurs sur le chantier.
Mais peut-être que comme M. Jourdain, le Bourgeois gentilhomme si bien croqués par Molière et qui faisait de la prose sans le savoir, avez-vous déjà réalisé un calepinage sans vous en douter ! Car le mot n’est pas très usité en dehors des professionnels.

Calepinage d’un carrelage

Calepinage d’un carrelage  © wittybear - Fotolia.com

Qu’est-ce que la calepinage d’un carrelage ?

Le calepinage consiste à dessiner sur un plan de quelle manière le carrelage sera disposé et par là même de quelle quantité de carreaux vous aurez besoin. Cette opération s’effectue donc avant l’achat du carrelage. Vous devez par contre avoir choisi le modèle pour en connaître les dimensions ainsi que celles des joints et le type de pose. Ces calculs vous permettent également de déterminer les découpes indispensables et d’optimiser la pose.

Il existe différentes manière de poser un carrelage :

  • Pose droite, la plus classique et le plus facile.
  • Pose en diagonale c’est-à-dire que les carreaux sont posés en oblique par rapport à l’axe de circulation de la pièce.
  • Pose opus romain qui consiste à alterner des carreaux carrés ou rectangulaires de tailles différentes.
  • Pose en damier dans laquelle des carreaux de couleurs différentes sont alternés.
  • Pose tapis pour délimiter un espace comme un tapis.
  • Pose avec une frise.

Le calepinage est d’autant plus important que la pose n’est pas droite et que les carreaux dessinent des motifs.

Le calepinage en pratique

C’est un petit exercice de mesures et de calculs à réaliser avec attention :

  • Commencez par prendre une feuille de papier à petits carreaux ou millimétrée. Et établissez le plan de la pièce.
  • Prenez soigneusement les mesures et reportez-les avec beaucoup de minutie sur votre plan.
  • Calculez la surface totale à carreler (en m²) en multipliant longueur par largeur. Si la pièce n’est pas un quadrilatère parfait et comporte des renfoncements, chiffrez la surface de chacun et additionner le tout.
  • Calculez la surface d’un carrelage (en m²) en multipliant longueur par largeur.
  • Déterminez le nombre de carreaux nécessaires en divisant la surface totale à carreler par la surface d’un carreau. Par sécurité, ajouter 10% au chiffre obtenu.

A présent il vous faut déterminer par quel endroit de la pièce vous allez commencer la pose :

  • La pose à partir d’un angle est possible si l’endroit possède des angles et des murs droits. Vous pouvez partir d’un de ces angles en choisissant de préférence celui qui est le plus éloigné de la porte principale.
  • La pose centrée est recommandée si les angles et les murs ne sont pas droits (c’est souvent le cas !) ou si le carrelage doit réaliser un dessin (pose tapis ou pose avec une frise). Vous commencez alors par le centre de la pièce.

Déterminez ce centre en traçant les médianes, c’est-à-dire les deux droites perpendiculaires qui se croisent au milieu de la salle.
Depuis ce centre, tracez deux axes perpendiculaires dont un doit être parallèle à l’un des murs de la pièce. C’est le long de ces lignes que vous débuterez la pose.
Une fois que vous aurez déterminez ces éléments sur le papier, reportez les directement sur le sol. Et terminez le travail théorique en dessinant la place des différents carreaux sans oublier les quelques millimètres nécessaires entre les carreaux pour le joint.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Sols et plafonds

La pose à blanc, une étape importante

La pose à blanc consiste à poser les carrelages à leur place respective mais sans les coller. Des croisillons en plastiques vous permettront de représenter la place du joint. C’est une phase préparatoire indispensable si vous n’avez pas opté pour une pose droite simple, si vous posez des carreaux de couleurs différentes ou si le carrelage doit représenter un motif.
Pour une pose simple, posez simplement deux rangées perpendiculaires de carrelages. Si le résultat est satisfaisant, démarrez le travail.
Pour une pose plus compliquée, tout en vous reportant à votre schéma, n’hésitez pas à numéroter les carrelages afin de retrouver la place de chacun sans risque d’erreur.
La pose à blanc vous permettra de constater ce que va donner concrètement votre projet et éventuellement de l’affiner ou de le modifier.

A noter : Si vous ne savez plus ce que sont papier et crayons, vous pouvez trouver sur Internet des logiciels online de calepinage. Une fois que vous aurez rentré les mesures adéquates, le logiciel vous sortira le nombre de carreaux à acheter, les découpes à effectuer. Certains sont gratuits et d’autres plus professionnels et complexes sont payants. Pour les trouver recherchez calepinage ou calpinage + logiciel.

Avez-vous choisi votre type de carrelage ? Découvrez les tomettes, le carrelage en grès, le carrelage en terre cuite, le carrelage en travertin, etc.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
CARRELAGES

CALEPINAGE D’UN CARRELAGE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS