Comparatif des matériaux isolants pour une toiture

De la fibre de bois à la perlite, en passant par la laine de roche, ou encore le liège… il existe un grand nombre de matériaux destinés à l’isolation de la toiture. Vous êtes sur le point de réaliser des travaux d’isolation dans votre maison ? Voici un comparatif des matériaux isolants pour une toiture afin de vous aider à choisir le plus adapté à votre projet.

La fibre de bois rigide : parfait pour l'isolation des toitures

La fibre de bois, disponible en panneaux rigides, convient parfaitement à l’isolation d’une toiture. D’origine végétale, elle est écologique, renouvelable et recyclable. Sa capacité thermique est de 90 Wh/m3.K, et sa densité de 160 à 260 kg/m². Disposant d’une très grande longévité, il est l’un des meilleurs isolants de toiture parmi les plus abordables, puisqu’il ne coûte que 15 à 20 €/m² pour 100 mm environ.

Le liège : un isolant d'origine végétale !

L'isolant en liège est également d’origine végétale. Il est disponible en rouleaux, en panneaux ou en vrac. Recyclable et de faible coût énergétique, son prix est généralement compris entre 20 et 25 euros/m². Sa capacité thermique est de 31 Wh/m3.K s’il est acquis en vrac, avec une conductivité thermique de 0,042 W/m. K. Le liège est polyvalent, et il résiste bien à l’humidité.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

La fibre de coco : stable et écologique

D’origine végétale, la fibre de coco dispose d’une conductivité thermique lambda de 0,037 et 0,045 W/m.K. Coûtant entre 25 à 30 €/m², cet isolant est parfait pour l’isolation de la toiture, mais aussi du sol ou des cloisons. Naturellement imputrescible, il est disponible en panneaux de 40 cm d’épaisseur, et il ne craint ni les champignons, ni les insectes. Il offre en outre une bonne stabilité dimensionnelle.

La ouate de cellulose : un isolant durable

Provenant de papiers recyclés, la ouate de cellulose en vrac est un autre isolant d’origine végétale. Sa conductivité thermique de 0,035 - 0,041 W/m.K en fait un parfait isolant pour la toiture, mais aussi pour le plancher. Coûtant entre 20 - 25 €/m², il dispose d’une grande longévité, mais peut cependant se tasser et se dégrader s’il est mouillé ou humidifié.

La laine de mouton : un isolant sain

On trouve aussi de la laine de mouton en rouleau ou en panneaux, bien qu’elle soit d’origine animale. La conductivité thermique de ce matériau isolant est de 0,039 - 0,042 W/m.K, ce qui est assez élevée pour en faire un bon isolant. Celui-ci reste toutefois instable dans le temps, même s’il est naturel, sain et écologique. Les mites en sont aussi friandes si on ne le traite pas.

Le verre cellulaire :  l'isolant pas cher et fiable

Le verre cellulaire, conditionné en panneaux rigides, est un isolant d’origine minérale disposant d’une durabilité de 100 ans. Sa conductivité thermique de 0,036 - 0,050 W/m.K — lambda, en fait le meilleur isolant de toiture garanti pour 30 ans au moins. Même s’il coûte de 40 à 60 €/m² en 10 cm selon l’application, il reste tout de même d’un faible coût énergétique au regard de la durée de vie de cet isolant.

La laine de chanvre : d'excellents pouvoirs isolants

La laine de chanvre, conditionnée en rouleau, en panneaux ou en vrac, est aussi à la fois écologique, renouvelable et recyclable. D’un faible coût énergétique, cet isolant coûte entre 10 et 15 €/m², et ne risque pas de se dégrader au fil du temps. Sa conductivité thermique de 0,039 - 0,045 W/m.K en fait aussi un excellent isolant pour la toiture, le plancher et les murs.

Le lin : un isolant thermique performant

Le lin s’adapte également à l’isolation de la toiture, du mur et du plancher. Son coût approximatif de 10 à 15 €/m² le rend notamment accessible à tous. D’origine végétale, sa conductivité thermique lambda est de 0,038 - 0,042 W/m.K. Celle-ci est ainsi assez élevée pour le qualifier d’isolant thermique performant.

La laine de coton

Il en est de même pour la laine de coton avec sa conductivité thermique de 0,039 - 0,042 W/m. K. Accessible entre 15 et 25 €/m², cet isolant dispose d’une grande longévité, car il est imputrescible et ne se dégrade pas. Il est ainsi parfaitement écologique, puisque recyclable, et d’un faible coût énergétique.

La laine de verre : l'isolant le plus répendu

La laine de verre est également écologique, même si elle est d’origine composite. Sa conductivité thermique de 0,030 - 0,040 W/m.K en fait, là encore, un excellent isolant qui mérite de se retrouver dans ce comparatif des isolants de toiture. Son prix de 5 à 10 €/m² en fait d’ailleurs un matériau très accessible, qui peut être utilisé pour isoler la toiture, les murs et le plancher de la maison. Attention toutefois, il risque de se tasser dans le temps.

La laine de roche

La laine de roche peut aussi se tasser dans le temps, quoiqu’elle dispose d’une conductivité thermique de 0,034 - 0,040 W/m.K. Disponible en panneaux, en rouleaux ou en vrac, sa pose nécessite quelques précautions. Son prix de 13 à 22 €/m2 en fait pourtant un isolant accessible, parfait pour la toiture, le plancher et le mur.

Le polystyrène expansé

L’isolant le moins coûteux reste cependant le polystyrène expansé, disponible en panneaux de 5 à 6 €/m² pour 50 mm d’épaisseur. Il s’agit toutefois d’un mauvais isolant acoustique, en dépit de sa conductivité thermique de 0,038 W/m. K. On peut pourtant l’utiliser pour isoler la toiture, le plancher et les murs.

Le polystyrène extrudé

Également d’origine synthétique, le polystyrène extrudé conditionné en panneaux est accessible entre 8 et 10 €/m² pour 50 mm d’épaisseur. Sa conductivité thermique de 0,033 - 0,035 W/m.K le rend également intéressant pour l’isolation de la toiture, du mur et du plancher, même s’il n’est pas un bon isolant acoustique.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est aussi d’origine synthétique, avec un lambda de 0,022 W/m.K. Accessible entre 16 et 20 €/m² en panneau de 50 mm, il offre une excellente isolation thermique, et résiste bien à la compression et à l’humidité.

La vermiculite ou perlite : un isolant minéral

La vermiculite est un isolant d’origine minérale, qui ne risque donc pas de s’endommager au fil du temps. Vendu en vrac, il coûte 10 à 15 €/m², et peut parfaitement être utilisé pour l’isolation de la toiture, des murs et du plancher. Sa longévité est son principal atout.

Conditionnée en vrac, la perlite est également un isolant durable, puisque d’origine minérale. Elle coûte cependant entre 20 et 35 €/m². La perlite constitue une excellente alternative pour ceux qui ne savent pas quel isolant choisir pour une toiture.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Comparatif des matériaux isolants pour une toiture Les avis et commentaires