Déphasage thermique des isolants

La notion de déphasage thermique d'un matériau isolant est un élément important à prendre en compte pour assurer votre confort en été, surtout lors des périodes de canicule. Selon le type d’isolant que vous allez choisir pour isoler vos murs et vos combles, la chaleur pénétrera plus ou moins rapidement dans votre logement.

Définition du déphasage thermique

Le déphasage thermique correspond au temps que va mettre la chaleur pour pénétrer dans un bâtiment. Il s’exprime en heure (h).

Concrètement, l’été, la chaleur est absorbée par la face extérieure des murs. Selon le type de matériau isolant, cette chaleur va mettre un certain nombre d’heures pour être restituée à l’intérieur et faire augmenter la température dans le logement. Ce décalage dans le temps de la pénétration de la chaleur, s’appelle le déphasage thermique.

Quel est l’intérêt de connaître le déphasage thermique d’un isolant ?

Un isolant avec un court déphasage va favoriser les échanges thermiques et contribuer à la surchauffe de votre logement en été. Au contraire, un isolant avec un long déphasage va faire barrage à la chaleur.

Par exemple, une couche de 20 cm de ouate de cellulose en vrac a un déphasage de 7 heures. Si vous faites isoler par soufflage de ouate de cellule vos combles perdus et si le soleil commence à chauffer votre toiture à partir de10 heures du matin, la chaleur ne commencera à se faire sentir que 6 heures plus tard vers 17 heures.  Alors que si vous l’avez fait isoler avec de la laine de verre dont le déphasage est de 4 heures, la chaleur commencera à entrer dès 14 heures, au moment le plus chaud de la journée.

Si vous habitez une région où les étés sont chauds, privilégiez un isolant possédant un long temps de déphasage. Il vous assurera un bon confort estival et vous pourrez réaliser des économies d’électricité sur la climatisation. La climatisation peut représenter jusqu’à 20 % de la facture annuel d’électricité d’un ménage. 

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

Le déphasage thermique selon le type d’isolant

Chaque isolant possède un déphasage thermique qui lui est propre.

Le déphasage thermique d’un matériau dépend :

  • de son épaisseur ;
  • de sa densité : plus il est dense, plus sa capacité thermique est élevée (la capacité thermique est la quantité de chaleur que peut stocker un matériau par rapport à son volume) ;
  • de sa chaleur spécifique (Cp) c’est-à-dire de sa capacité à emmagasiner la chaleur par rapport à son poids ;
  • de sa conductivité thermique (λ lambda) c’est-à-dire sa capacité à transmettre la chaleur par conduction interne.

Ainsi pour un même matériau, le déphasage varie selon sa présentation. Par exemple, un panneau de fibres bois de 200 mm possède un déphasage plus long que la même épaisseur de laine de bois qui est moins dense et possède des coefficients de chaleur spécifique et lambda (λ) différents.

Tableau comparatif du déphasage thermique pour 20 cm d’isolant

Les isolants minéraux et synthétiques avec 4 à 6 heures de déphasage ne sont pas les mieux placés pour assurer votre confort en été. Mais certains isolants écologiques ne font pas mieux alors qu’ils sont plus onéreux… Pour vous protéger de la chaleur, ciblez un isolant présentant au moins 8 heures de déphasage.  

Type d’ isolant Temps de déphasage thermique
Laine de verre 4 heures
Polystyrène expansé 4 heures
Coton 5 heures
Laine de chanvre 5 heures
Laine de roche 6 heures
Polystyrène extrudé 6 heures
Polyuréthane 6 heures
Perlite 6 heures
Ouate de cellulose en vrac 7 heures
Laine de bois 8 heures
Panneau de liège expansé 13 heures
Panneau de fibres de bois 14 heures
Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Déphasage thermique des isolants Les avis et commentaires