L'isolant multicouche

L'isolant multicouche peut en attirer certains par sa simplicité de pose et le gain de place qu'il permet mais attention toutefois à bien s'assurer de ses capacités d'isolation.

L'isolant multicouche

L'isolant multicouche  © Roman Milert - Fotolia.com

Qu'est-ce qu'un isolant multicouche ?

L'isolant multicouche, également appelé isolant thermo-réflecteur, isolant mince ou encore PMR ou IMR, est un isolant fin et léger, d'une épaisseur allant de quelques millimètres à quelques centimètres.

Il est constitué d’une ou plusieurs couches de feuilles d’aluminium ou de film plastique aluminisé assemblées entre elles et de couches intermédiaires de différentes natures : mousse souple, feutre d’origine animale, végétale ou de synthèse, polyéthylène à bulles… Selon le type et le nombre de couches superposées, les performances thermiques de l'isolant multicouche sont plus ou moins bonnes.

L'isolant multicouche peut être utilisé pour l'isolation thermique des combles, de la toiture, du sol ou des murs. Par contre, pour une bonne isolation acoustique, il doit être associé à un isolant fibreux.

L'isolant multicouche ne présente aucun risque pour la santé. Il ne contient aucun composé cancérigène, il n'est pas irritant pour la peau et ne dégage pas de poussières dangereuses, ainsi aucune protection particulière n'est à prévoir pour la pose.

Son prix varie de 5 à 10 € le m².

Comment fonctionne un isolant multicouche ?

Les différentes couches de l'isolant fonctionnent comme des réflecteurs, en renvoyant le rayonnement thermique. Il n'y a ainsi pas ou peu de perte de chaleur. C'est pour cela qu'il est aussi appelé isolant réflecteur.

En plus d'être léger et de faible épaisseur, l'isolant multicouches est souple et particulièrement maniable, ce qui en fait un isolant très facile à poser. Il peut être fixé sur toutes les surfaces de toutes les formes, simplement avec un cutter et des agrafes.

L'isolant multicouche peut également remplir la fonction de pare-vapeur car il présente des propriétés d'étanchéité à la vapeur d'eau. Il est également résistant aux rougeurs.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Isolation

Isolant multicouches: les points négatifs

D'après certaines études, avec sa résistance thermique de 0,1 à 1 m²K/W, l'isolant multicouche ne suffit pas à assurer une bonne isolation. Il est plutôt considéré comme un isolant d'appoint. Et en ce qui concerne l'isolation acoustique, il n'est clairement pas suffisamment performant.

La poussière qui se dépose sur la surface réfléchissante de l'isolant thermo-réflecteur peut altérer les performances d'isolation.

D'autre part, l'isolant multicouche présente un bilan énergie grise assez important.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
MATÉRIAUX ISOLANTS

L'ISOLANT MULTICOUCHE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES SPÉCIALISTES DE L'ISOLATION DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS