Comment identifier la présence de blattes chez soi ?

A la nuit tombée, si vous voyez des bestioles courir à le long des plinthes, dans votre salle de bain ou sur le plan de travail de votre cuisine, attention, ce sont peut-être des blattes… Comment identifier ces insectes nuisibles ? Les blattes, cafards et cancrelats sont-ils dangereux ? Pourquoi les blattes s’installent chez vous ? A quels endroits de votre logement risquez-vous de les trouver ?

Vous pensez avoir des blattes, des cafards ou des cancrelats chez vous ? Comment identifier ces insectes nuisibles ? Les blattes sont-elles dangereuses pour votre santé ? Pourquoi les blattes s’installent chez vous ? A quels endroits de votre logement risquez-vous de les trouver ?

Blattes, cafards et cancrelats, quelles différences ?

Blatte, cafard ou cancrelat désignent le même insecte qui fait partie de la famille des plattoptères qui ne compte pas moins de 3 000 espèces.

La blatte possède un corps plat et ovale de couleur beige, brun rougeâtre ou noire. Sa tête est surmontée de deux longues antennes. Adulte, elle mesure entre 15 et 90 mm de longueur selon les espèces. Bien que pourvue d’ailes, elle ne vole généralement pas, préférant courir à toute vitesse.

Elle court aussi vite qu’elle se reproduit : deux à trois pontes d’une trentaine d’individus chacune durant sa courte vie (une centaine de jours). Si vous découvrez une blatte chez vous, il y a fort à parier qu’en fait, vous abritiez toute une colonie. Surtout que lorsqu’un cancrelat trouve un lieu de villégiature idéal, il émet dans ses déjections une phéromone de rassemblement pour inviter ses copains à venir le rejoindre…

Les blattes sont-elles dangereuses ?

En soi la blatte n’est pas dangereuse. Elle ne va pas vous attaquer même si vous la dérangez une nuit alors qu’elle festoie dans votre cuisine. Elle ne pique pas et ne mord pas.

Le principal danger des blattes vient des allergènes qu’elles produisent. Leurs excréments, la décomposition des corps des cafards morts peuvent entrainer des rhinites à répétition ou des crises d’asthme chez les sujets sensibles.

De plus, les blattes sont porteuses de germes avec lesquelles elles peuvent contaminer la nourriture et provoquer des gastro-entérites, des salmonelloses ou d’autres maladies parasitaires.

Pourquoi les blattes s’installent-elles dans votre logement ?

Les blattes préfèrent les lieux sombres et humides comme les égouts. Mais très opportuniste, elles se rapprochent de l’homme pour profiter de ses détritus et se nourrir facilement. Peu regardantes, elles se nourrissent de tous ce qu’elles trouvent : miettes, restes de nourritures diverses (viande, légumes, sucre, etc), croquettes des animaux familiers, carton, papier, rien de leur échappe ! 

Si l’insalubrité et la saleté sont les principales raisons d’une invasion de ces nuisibles, vous pouvez aussi avoir ramené un spécimen ou des œufs à votre insu. Vous pouvez l’avoir récupéré dans vos bagages lors d’un voyage ou dans un carton d’emballage lors d’un achat. L’insecte va profiter de la moindre miette que vous laissez trainer pour prospérer.

Dans quels endroits de la maison s’installent les blattes ?

Selon les espèces, les blattes vont privilégier certains lieux de votre logement. Mais dans tous les cas, elles vont profiter de la moindre fissure, suivre les tuyauteries pour entrer et se cacher dans les recoins les plus sombres et les plus tranquilles. Leur corps plat leur permet de se faufiler partout : derrière les plinthes, dans les appareils électroménagers, sous et derrière les meubles de cuisine ou de salle de bain, etc. Elles peuvent crapahuter sans problème sur des parois verticales très lisses comme la paroi vitrée de votre douche.

En France métropolitaine, vous pouvez rencontrer 4 espèces de cancrelats :

  • la blatte rayée (10 à 15 mm de long), la blatte germanique (12 à 15 mm de long), la blatte américaine (35 à 40 mm de long) qui prospèrent dans les endroits chauds et humides comme la salle de bain, la cuisine ;
  • la blatte orientale (20 à 25 mm de long) quant à elle, préfère les zones fraiches et humides comme la cave ou le sous-sol.

Comment identifier la présence de blattes chez soi ?

Craintive, la blatte ne sort que la nuit. C’est souvent à la faveur d’un réveil nocturne, en allumant une lumière, que vous allez découvrir la bestiole en train de se carapater en vitesse… Néanmoins, une colonie de cafards cela laisse quelques traces :

  • des traces d’excréments qui ressemblent aux traces que pourraient laisser quelques grains de café moulu sur les murs ou le plan de travail de la cuisine ;
  • une odeur de renfermée ; attention, c’est le signe que les cafards vont ou viennent de se reproduire ;
  • des poches d’œufs ou restes de poches dans des recoins de votre logement ;
  • des restes de mues comme des petites capsules transparentes ;
  • des traces sur les aliments ou détérioration d’emballages alimentaires (oui, les blattes peuvent ouvrir des paquets…)

Lorsque vous avez identifié la présence de ces indésirables, il faut maintenant prendre toutes les mesures pour les éradiquer. Vous aurez, hélas, besoin de beaucoup d’huile de coude pour nettoyer et ranger afin de rendre votre logement le moins accueillant possible pour les cafards. Bon courage…

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Comment identifier la présence de blattes chez soi ? Les avis et commentaires