Chauffage central collectif

Le chauffage central collectif est tout simplement un chauffage central qui permet d’alimenter en chauffage et en eau chaude sanitaire plusieurs logements en même temps. On le retrouve dans les immeubles et les copropriétés. Même s’il présente de nombreux avantages, le chauffage central collectif est souvent sujet à la surconsommation d’énergie. Une nouvelle réglementation a été mise en place pour éviter ce gaspillage et offrir aux locataires un confort thermique personnalisé.

Qu’est-ce que le chauffage central collectif ?

On parle de chauffage central collectif lorsqu’une ou plusieurs chaudières produisent de la chaleur pour un ensemble de logement ou d’immeubles. Elles sont installées pour alimenter les radiateurs et parfois pour produire l’eau chaude sanitaire. Ce sont les constructeurs d’immeubles ou les copropriétaires qui décident d’installer ce genre de système de chauffage. En aucun cas, les locataires interviennent dans la décision. Plusieurs millions de logements en France sont équipés du chauffage central collectif.

Avantages et inconvénients du chauffage central collectif

Le chauffage central collectif présente de nombreux avantages mais aussi certains inconvénients non négligeables. En profitant du chauffage central collectif, les locataires gagnent de la place dans leur logement car la chaudière est installée dans les parties communes.
Le chauffage central collectif offre aussi la possibilité de pouvoir partager les frais d’investissement et d’entretien dans les charges puisque la chaudière est partagée entre tous. Ce système de chauffage est aussi un bon moyen pour négocier les tarifs auprès des fournisseurs d’énergie puisqu’il produit de la chaleur pour un grand nombre de logement. Plus le client est important et plus les fournisseurs sont prêts à baisser leurs tarifs. Sachez cependant que le chauffage central collectif ne permet pas toujours de confort thermique personnalisé. Certains locataires ont tendance à surchauffer alors que d’autres préfèrent vivre avec des températures plus fraîches.

Il n’est pas rare de voir des locataires ouvrir leur fenêtre en plein hiver car ils ont trop chaud. A l’heure où la protection de l’environnement est au centre des préoccupations, il est impensable de gaspiller l’énergie de cette façon.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Choisir son énergie

La nouvelle réglementation

Un décret datant du 23 mars 2012 invite les immeubles qui disposent d’un chauffage central collectif à se doter d’appareils de mesure de façon à individualiser les frais de chauffage avant le 31 mars 2017. Des répartiteurs doivent être installés dans chaque logement pour déterminer de façon précise la quantité de chaleur utilisé par chaque foyer. Grâce à ses répartiteurs, les locataires pourront payer leur juste consommation et réaliser des économies de chauffage. Les répartiteurs doivent être conformes à la réglementation technique du décret du 3 mai 2001 et devront permettre le relevé des frais de chauffage par un technicien sans avoir à pénétrer dans le logement. En cas de copropriété, la réalisation des travaux seront d’abord soumise au vote des différents propriétaires.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
LES TYPES DE CHAUFFAGE

CHAUFFAGE CENTRAL COLLECTIF
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS