Acheteur immobilier : 10 pièges à éviter

Vous avez enfin trouvé le bien immobilier de vos rêves. Attention au coup de cœur ! Avant de vous lancer dans la signature du contrat de vente, voici 10 pièges à éviter, à lire par tout acheteur immobilier afin d'éviter de mauvaises surprises...

Acheteur immobilier : 10 pièges à éviter

Acheteur immobilier : 10 pièges à éviter  © KB3 - Fotolia

1- Le juste prix d'achat

Si le prix est trop bas c'est louche, il y a anguille sous roche ! Renseignez-vous sur le prix de vente immobilier pratiqué dans la zone du bien, mieux dans la rue. Il est essentiel de consulter et comparer les offres immobilières qui se ressemblent au niveau superficie et qualité de prestations. Cette recherche vous permet d'avoir une approche objective du marché immobilier et de payer le juste prix.

2- Visiter plusieurs fois le bien

Un bien visité à 10 heures du matin ne sera peut-être pas aussi agréable à 20 heures le soir ! Avant d'acheter, il est conseillé de visiter la maison ou l'appartement plusieurs fois à différentes heures de la journée. Si l'agence immobilière ou le propriétaire offre des résistances car cela demande du temps, il faut insister car c'est un point crucial pour bien acheter un bien immobilier. En effet, le jugement pourra être différent sur l'environnement, le quartier, la présence de voisins bruyants...

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Achat / Vente

3- Demander les factures travaux ou les devis

Outre le prix d'achat, le mauvais état de la toiture, le délabrement des caves, les fissures dans les murs peuvent engendrer des travaux conséquents tels que ravalement d'immeuble ou intervention du couvreur. Les diagnostics immobiliers vous apportent déjà de nombreux renseignements sur l'état du bien mais cela ne suffit pas toujours. Si vous avez des doutes, vous pouvez faire intervenir un professionnel du bâtiment, un plombier, un couvreur ou même un architecte.

4- Quelles relations en copropriété ?

Si votre achat concerne un immeuble en copropriété, renseignez-vous sur les relations entretenues entre les copropriétaires et le syndic de copropriété. Le carnet d'entretien et le règlement de copropriété fournissent des informations importantes. En effet, des relations dégradées, des litiges sur les charges ou des mauvais payeurs sont des points négatifs très difficiles à gérer, surtout maintenant qu'un fonds de travaux est obligatoire.

5- Posez des questions au voisinage

Une fois le bien visité, revenez plusieurs fois dans la rue et demandez aux personnes du quartier ou de la résidence s'il y a des nuisances sonores, des querelles entre voisins, des problèmes de saleté... Le bien immobilier peut être parfait mais si le voisinage est bruyant cela peut vite devenir un enfer.

6- Dans une zone à risques ?

Il est conseillé de vérifier si le bien est situé dans une zone couverte par un plan de prévention des risques naturels, un plan de prévention des risques technologiques ou dans une zone inondable ou sismique. Le notaire doit vous fournir un diagnostic ERNMT - État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques - datant de moins de 6 mois.

7- Evolution du quartier et projet d'urbanisme ?

Vous pouvez vous renseigner à la mairie si des travaux ou des constructions d'immeubles sont prévues dans le quartier. Par exemple, si une barre d'immeubles est prévue face à votre habitation, cela peut être gênant, voire entrainer une perte de la valeur immobilière de votre bien.

8- Privilégier les côtés pratiques...

Il est toujours intéressant d'avoir des commerces de proximité. Si vous avez des enfants, privilégiez les zones qui offrent un accès facile aux écoles, aux activités sportives, aux bibliothèques, aux transports... Si l'aspect pratique est absent, la vie de famille ne sera pas facilitée au quotidien.

9- Secteur historique

Une maison située dans un secteur historique représente une valeur, un patrimoine qui ne peut se déprécier. Cependant cela peut poser des contraintes en cas de rénovation ou de travaux. Posez-vous la question si vous avez les moyens financiers d'entretenir une maison située dans un secteur sauvegardé.

10- Paiement comptant ou par crédit immobilier ?

Les taux d’intérêt sont aujourd'hui très bas et il est souvent plus avantageux de payer le bien via un crédit immobilier ce qui permet de conserver ses comptes d'assurance-vie et autres comptes dont le taux de rendement est supérieur au taux d'un crédit.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
COMMENT ACHETER

ACHETEUR IMMOBILIER : 10 PIÈGES À ÉVITER
Les avis et commentaires

Trouvez des professionnels qualifiés pour vos travaux !

ANNUAIRE DES NOTAIRES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS