La technique du coffrage en construction

L’apparition du béton armé sur les chantiers a entraîné l’utilisation du coffrage lors de la construction d’édifices. Il sert notamment à maintenir le béton en place jusqu’à ce qu’il soit sec. Après le terrassement, le coffrage est une étape importante de la construction : bien réalisé, il vous permet des économies et d’éviter que le béton ne se mélange avec de la terre.

Coffrage en bois dans lequel on coule le béton

Coffrage en bois dans lequel on coule le béton  © Fotolia

Principe de la technique de coffrage

Le coffrage est un moule provisoire utilisé en maçonnerie pour que le béton prenne une forme spécifique, pour le maintenir jusqu’à sa prise et pour lui donner un état de surface (rugueux ou lisse), détail important si le béton est apparent.

Différents types de coffrage

Le coffrage est généralement constitué de planches de bois mais on en trouve aussi en métal, suivant les contraintes de la construction. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des planches de bois neuves ; on peut opter pour du bois de récupération ! Dans ce cas, elles doivent être bien droites avec des arrêtes nettes et le coffrage ne sert qu’une fois.

Si les planches de pin représentent un matériau bon marché pour le montage du coffrage, le contreplaqué est plus qualitatif : sa forte épaisseur résiste mieux à la poussée. De plus, associé à un revêtement en résine, l’utilisation du contreplaqué diminue la porosité des planches et permet le réemploi du coffrage.
Enfin, les coffrages en métal sont plutôt utilisés par les professionnels sur les grands chantiers ou pour des formes atypiques.

Pour un coffrage long ou une dalle extérieure, on place à intervalle régulier des cales le long du moule pour éviter les déformations. Une fois le béton coulé, il faut le renforcer en éliminant un maximum de bulles d’air : c’est la technique du béton vibré qui consiste à frapper le coffrage rempli de béton avec un marteau.

Lorsque le béton a pris et qu’il est stable, il faut procéder au décoffrage du moule. Une opération délicate qui doit beaucoup au matériau utilisé pour le moule et à la dextérité du coffreur.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Fondations et maçonnerie

Le décoffrage

Une fois sec, le béton est fragile, spécialement dans les coins et sur les arrêtes. Il faut être minutieux. La principale difficulté est que les planches adhèrent au béton sec.

  • Il faut d’abord retirer tous les piquets ou cales installés le long du coffrage
  • Avec un marteau, on frappe le coffrage doucement : les vibrations du bois vont désolidariser le moule du béton
  • Si les planches du coffrage sont enduites d’huile de décoffrage, il est plus facile de les retirer
  • Dès qu’il y a un espace entre le bois et le béton, le coffrage peut être enlevé

Sur le même thème :
Le montage de murs en béton armé.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
MAÇONNERIE

LA TECHNIQUE DU COFFRAGE EN CONSTRUCTION
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS