Les planchers collaborants

En matière de construction ou de rénovation lourde, vous pouvez être amené à construire un plancher. Celui-ci doit alors être capable de supporter des charges lourdes tout en assurant une jonction une jonction parfaite avec la structure du bâtiment. Les planchers collaborants (ou planchers mixtes), constituent une réponse efficace au problème.

Qu’est-ce qu’un plancher collaborant ?

Un plancher collaborant est composé de 2 matériaux, d’où son autre nom « mixte ». Ceux-ci peuvent être en tôle acier et béton ou bien en bois et béton. Les premiers sont les plus utilisés, surtout dans le cas de constructions qui doivent supporter des charges lourdes comme des dalles de parking par exemple.
Le plancher collaborant se présente – pour un modèle en acier/béton - sous la forme d’un bac acier nervuré (ou bosselé). Ce profil métallique constitue l’armature inférieure du plancher et est fixé aux poutres. C’est à l’intérieur de ses nervures que sera coulé le béton avec un treillis métallique. Une fois sec, ce béton constitue une dalle très solide.
Dans le cas d’un plancher collaborant bois/béton, c’est le bois qui remplace le bac acier. Le béton est alors maintenu aux panneaux de bois par des petits cylindres métalliques (ou connecteurs). Cette solution, plus économique et écologique, est la plus souvent utilisée chez les particuliers.

Pourquoi installer des planchers collaborants ?

Relativement simples à mettre en place, les planchers collaborants permettent une répartition efficace des charges, même les plus lourdes. Rapides à installer, ils permettent également de prévoir un chauffage au sol avant de couler le béton. L’accès sous la dalle est toujours libre, permettant une bonne circulation de l’air (et donc de réduire les risques d’humidité), d’éviter les risques d’infiltration et laisse la place pour d’éventuels aménagements.
A l’image de panneaux sandwichs, la pose d’un plancher collaborant évite la mise en œuvre d’un coffrage.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Sols et plafonds

Les avantages des planchers collaborants

Il existe différents modèles de planchers mixtes afin de s’adapter à toutes les constructions (rénovation, construction ou spécifiques pour de longues portées). Dans le cas de planchers tôle/béton, plus les nervures de l’acier seront hautes, plus la chape de béton sera épaisse et donc le plancher résistant.
Les tôles étant empilables et légères, elles sont très faciles à transporter, tout comme leur système de fixation. Avant sa mise en œuvre, il est quand même nécessaire de réaliser une étude de la structure afin de vérifier que celle-ci peut supporter le poids du béton, puis étayer le tout pendant toute la durée du séchage.
Dans le cas d’un plancher bois/béton, celui-ci est également très simple à mettre en place. Les dalles de bois peuvent être recoupées à la taille souhaitée, et sont un meilleur isolant thermique et phonique que l’acier, tout en étant plus écologique. Le bois est également plus souple que l’acier et résiste donc très bien à la traction ou la flexion.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
SOL EN BÉTON

LES PLANCHERS COLLABORANTS
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS