Le ramonage d'une cheminée

Quand on pense au ramonage d'une cheminée, on a tout de suite l'image du petit ramoneur couvert de suie qui monte sur les toits. Pour actualiser un peu nos connaissances, voici un guide qui répond à toutes les questions concernant le ramonage : qui, quand, comment, et pourquoi ?

Le ramonage d'une cheminée

Le ramonage d'une cheminée  © Erik Schumann - Fotolia.com

Ramonage d'une cheminée : quand ?

Le ramonage d'une cheminée, pas question de s'y soustraire : c'est une obligation légale, imposée par le RSDT (Règlement Sanitaire Départemental Type). Cette opération doit être effectuée 2 fois par an : une fois durant la période d'utilisation de la cheminée, et l'autre fois avant ou après.

Il n'y a pas de période spécialement préconisée pour le ramonage d'une cheminée. Mais pour éviter d'avoir à attendre trop longtemps, mieux vaut s'y prendre avant tout le monde, et faire ça à la fin du printemps plutôt qu'à l'arrivée de l'automne !

Ramonage d'une cheminée : qui et comment ?

Il existe deux principaux types de ramonage : le ramonage chimique et le ramonage manuel.

Pour le ramonage chimique, pas besoin de faire appel à un professionnel, puisqu'il consiste à faire brûler une « bûche ramoneuse » dans la cheminée. Les produits chimiques contenus dans la bûche nettoient le conduit en se consummant.
Attention : le ramonage chimique peut faciliter, mais ne peut en aucun cas remplacer un ramonage manuel !

Pris en charge par un ramoneur certifié ( qualifié Qualibat, ou 3 ans d'ancienneté), le ramonage manuel s'effectue différemment. Le professionnel va faire passer un hérisson - la fameuse tige en métal surmontée d'une brosse ronde - dans le conduit pour le nettoyer, et décoller la suie, le goudron, et tous les dépôts.

Pour un ramonage manuel, il faut compter en moyenne 50 euros. Une fois le ramonage effectué, on demande au professionnel de nous fournir un certificat de ramonage (obligatoire).

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Cheminées

Ramonage d'une cheminée : pourquoi ?

Bien souvent quand on n'utilise sa cheminée qu'une ou deux fois par an, on peut s'interroger sur la réelle nécessité de deux ramonages annuels. Outre les nombreux risques encourus si on ne fait pas ramoner sa cheminée, il y a également des avantages à le faire !

Tout d'abord, il ne faut pas oublier qu'en faisant ramoner sa cheminer, on aide à lutter contre la pollution en réduisant les émanations toxiques.

Ensuite, le ramonage nous évite un gaspillage d'énergie, car les dépôts de suie, de goudron ou de cendre entraînent forcément une surconsommation de combustible. Faire ramoner sa cheminée, c'est faire des économies !

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
ENTRETIEN D’UNE CHEMINÉE
LE RAMONAGE D'UNE CHEMINÉE
Les avis et commentaires
  • L'obligation de ramonage marche aussi pour les inserts ?

    leo - Le 02/10/17 à 17h34

VOIR TOUS LES COMMENTAIRES
LE RAMONAGE D'UNE CHEMINÉE
ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS