Isoler une maison avec des matériaux naturels et biosourcés

Les matériaux naturels et biosourcés sont issus du vivant, et peuvent donc être d’origine animale ou végétale. Ils offrent des avantages écologiques nets sur les isolants classiques, ce qui explique leur progression fulgurante actuelle sur le marché de l’isolation.

Pourquoi est-il intéressant d'opter pour l’isolation naturelle ?

L’utilisation de matériaux naturels et biosourcés est aujourd’hui largement encouragée par les pouvoirs publics dans les projets de construction et de rénovation. Ce type d’isolation fait ainsi l’objet d’aides de financement avantageuses, qui compensent son coût en moyenne 10 à 15 % plus élevé que celui des matériaux traditionnels.

Les isolants biosourcés permettent de stocker significativement le carbone atmosphérique, tout en préservant les ressources naturelles. On note qu’un matériau biosourcé est généralement plus facile à recycler une fois sa durée de vie achevée, comparativement à un matériau isolant classique. D’autres qualités méritent d’être soulignés, telles qu’un meilleur confort acoustique, une durée de vie plus longue, ainsi qu’une toxicité limitée.

L’usage de matériaux biosourcés locaux et peu transformés permet de pousser leurs avantages écologiques sur les isolants classiques. D’autant que certains d’entres eux, et notamment la paille (paille de riz de Camargue et paille de blé), le chanvre, et le textile recyclé, sont présents en grande quantité sur le territoire français.

À efficacité égale, les isolants biosourcés permettent donc de réduire l’empreinte écologique des travaux d’isolation, et plus largement du secteur du bâtiment dans sa globalité.

Les divers isolants naturels et biosourcés

Ces matériaux couvrent une large gamme de produits.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

La paille

La paille (blé et riz) offre d’excellentes performances thermique et acoustique, elle est renouvelable, et largement disponible sur le territoire français. On l’utilise tant dans l’isolation thermique par l’extérieur que par l’intérieur, pour l’isolation des plafonds et des rampants de toiture.

Les isolants en paille de riz de Camargue permettent de valoriser un déchet agricole fibreux jusqu’ici difficilement recyclable. Ce produit sain et durable ne contient aucun additif, il ne permet pas aux insectes kératophages de se développer, et il n’est pas sensible à la moisissure (le riz étant cultivé en zone humide). En outre, la paille de riz ne s'abîme pas, et elle offre une mise en œuvre particulièrement simple grâce à une découpe facile des panneaux qui ne se délitent pas, ne se tassent pas, et ne produisent pas de poussière. Sans compter que la paille de riz ne propage pas la flamme, et ne dégage aucune fumée toxique.
 

La laine de bois

Ce matériau isolant renouvelable est obtenu par défibrage du bois, et s’utilise pour l’isolation des murs par l’intérieur et l’extérieur, des combles perdus, et des rampants de toiture. Il offre naturellement de bonnes performances thermique et acoustique. En revanche, il nécessite un traitement chimique contre les moisissures et les insectes.

La laine de chanvre

La laine de chanvre est utilisée pour l’isolation des murs, des combles perdus, et des rampants de toiture. Elle offre en outre une bonne régulation de l’humidité, elle est résistante aux insectes, et peut être cultivée localement avec peu d’engrais et d’eau. En revanche, elle est obtenue par transformation industrielle, et peut contenir des retardateurs de feu.

L’ouate de cellulose

L’ouate de cellulose est produite à partir de journaux recyclés. Elle s’utilise en panneaux ou en vrac pour l’isolation des murs et des combles perdus. Elle offre une bonne régulation de l’humidité, et demande peu d’énergie de production. En revanche, elle est traitée pour résister au feu, produit de la poussière et peut dégager des odeurs et des émanations de formaldéhydes.

Le textile recyclé (coton)

Les matériaux isolants à base de textile recyclé en coton sont réalisés à partir des chutes de l’industrie textile et des vêtements des usagers. Ils offrent une bonne régulation de l’humidité, sont faciles à poser, et n’émettent pas de composé organique volatil, ni de poussière. Ils sont, en revanche, traités chimiquement pour résister au feu.

À noter : il existe d’autres isolants naturels et biosourcés, comme le lin, les plumes de canard, et le miscanthus, mais ces matériaux sont souvent moins développés

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Isoler une maison avec des matériaux naturels et biosourcés Les avis et commentaires