Créer un jardin-forêt

Un jardin-forêt, aussi appelée forêt nourricière ou agro-forêt, est un jardin qui s'inspire de la configuration d’une forêt naturelle. A l’instar de cette dernière, cet espace vert comprend plusieurs niveaux de végétaux, depuis les grands arbres jusqu’aux plantes couvre-sol. Voici quelques bases à connaître pour la mise en place d’un jardin-forêt, un écosystème qui exige un minimum d’entretien pour bien se développer.

Créer un jardin-forêt

Créer un jardin-forêt  © Halfpoint - Fotolia.

Qu’est-ce qu’un jardin-forêt ?

Comme son nom l'indique, un jardin-forêt s’inspire de la forêt naturelle et s'inscrit dans un concept écolo initié dans les années 60 par Robert Hart. Cet espace est aussi aménagé dans le but de récolter des produits alimentaires, d’où son autre appellation de forêt nourricière.

Pour créer un jardin-forêt, Robert Hart a préconisé la mise en place en 7 étages distincts :

1- couche canopée composée d’arbres fruitiers : arbres à fruits (prunier, cerisier, pommier, poirier…) ou à noix (noyer, châtaignier…)

2- strate arborée basse rassemblant des petits arbres produisant fruits et noix : murier, arbousier, sureau, amandier, prunellier

3- strate arbustive regroupant des arbustes à fruits, des arbrisseaux et buissons fruitiers : groseillier, framboisier, mûrier, noisetier, cognassier

4- couche herbacée réunissant les plantes vivaces et les légumes : légumes-feuilles (épinard, oseille…), chou, ciboule, plantes aromatiques (menthe, cerfeuil, mélisse, carvi, livèche…)

5- couche couvre-sol faite d’espèces comestibles rampantes : fraisier, pissenlit, pimprenelle…

6- la rhizosphère, très riche en micro-organismes, constituée d’espèces à tubercules et à racines : pomme de terre, patate douce, rutabaga, panais, betterave, salsifis…

7- couche verticale qui voit s’épanouir des espèces grimpantes dont la vigne, passiflore, houblon…

Les bases pour aménager une forêt nourricière

Le jardin-forêt abrite donc plusieurs plantes et arbustes fruitiers. A la différence d’un verger qui réunit des arbres présentant des points communs, une forêt nourricière combine de nombreuses espèces qui diffèrent à plusieurs égards, que ce soit au niveau de l’espèce, de la taille ou de l’âge.

Si l’espace de culture est assez ombragé, il faut alors miser sur des fruits et légumes vivaces (baie, mûre, brocoli, chou, épinard, topinambour...). Par ailleurs, il est nécessaire d'ajouter de l'engrais verts et des amendements fertilisants naturels (compost, fumier...), indispensables pour la fixation de l’azote et favoriser un bon épanouissement de tous les végétaux.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Aménagement de jardin

Les erreurs à éviter...

Pour réussir à créer un jardin-forêt productif et pérenne, le design et le choix des plantes sont essentiels. Il est conseillé de prendre l'avis d'un jardinier/paysagiste expérimenté car l'aménagement d'une forêt nourricière demande aussi une étude du sol et un diagnostic du biotope (climat, terre, taux d'humidité...). Le mariage des plantes doit être minutieusement étudié pour éviter la transmission de maladies entre elles et pour favoriser la biodiversité.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
JARDIN PAR STYLE

CRÉER UN JARDIN-FORÊT
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PAYSAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS