DOSSIER TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT D’ACHETER SA RÉSIDENCE SECONDAIRE

Le coup de cœur et une décision hâtive sont les deux principaux pièges à éviter en priorité. Dans tous les cas, il faut garder la tête froide et procéder avec prudence en prenant avis auprès de professionnels immobiliers et banquiers. Pour être certain de ne pas faire une mauvaise affaire, tout doit être pris en compte, non seulement le prix du bien mais aussi les frais, charges et taxes de la résidence secondaire sans oublier les possibilités de revente. Résidence secondaire, voici les pièges à éviter...

Faire les vérifications d’usage

L’enthousiasme d’acheter son petit coin de paradis ne doit pas faire oublier toute prudence. L’achat d’une résidence secondaire doit se faire avec le même sérieux qu’une résidence principale.

Faire appel à des professionnels de la région est une sage précaution. L’agence immobilière peut renseigner sur l’état de l’habitation mais l’on peut également consulter un architecte pour qu’il donne son avis ou faire réaliser des diagnostics. Dans tous les cas, il faut être vigilant sur l’état général du bien, surtout celui des murs (les fissures sur les façades, traces d'humidité...), des fondations, du toit...

Pour les appartements, le futur acheteur a tout à fait le droit de demander les documents de la copropriété afin de vérifier son règlement mais aussi les charges. Les procès-verbaux des dernières réunions informent aussi sur les contentieux entre copropriétaires et les travaux envisagés.

Toutes les investigations qui peuvent apporter des renseignements sont les bienvenues, en faisant par exemple un petit tour auprès des voisins ou en allant s’informer auprès de la Mairie, de la Préfecture et du Cadastre sur les projets de la commune ou les servitudes.

Bien sûr la signature doit se faire auprès d’un notaire, comme pour une résidence principale.

Prendre en compte tous les coûts

Le prix d’achat n’est pas le seul élément financier dont il faut tenir compte car tous les autres frais vont se greffer autour de ce montant fixe.

C’est un piège dans lequel beaucoup de propriétaires de résidences secondaires se retrouvent. Ils ont craqué pour le prix mais ils n’ont pas pensé à un budget à l’année pour l’entretien (jardin, piscine, rénovation…), les taxes et impôts, les dépenses de trajet aller-retour, les charges (eau, électricité, chauffage, assurance…) et parfois les travaux imprévus.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Plans / types de maisons

Maison secondaire : penser à la revente

Une règle s'impose dans l'immobilier : toujours penser à la possibilité de revendre son bien. Même si l’on est persuadé de garder sa résidence secondaire à vie, il faut tout de même toujours penser à sa revente. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter : un besoin d’argent inattendu, un divorce, l’incapacité de payer les différents frais toute l’année ou bien encore un partage lors d’un héritage.

Attention également aux rêves bucoliques en pleine campagne, car on risque de s’en lasser très vite et en plus ce style de bien est très difficile à revendre. L’emplacement est primordial. Une région au soleil ou proche des pistes de ski a plus de chance d’attirer de futurs acheteurs et donne toutes les chances de faire une plus-value immobilière.

Lors de l'acquisition d'une résidence secondaire, les pièges à éviter sont nombreux et le tout premier est « l'achat coup de cœur » !

        

DOSSIERS

RÉSIDENCE SECONDAIRE : LES PIÈGES À ÉVITER
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS