Les placements immobiliers

Dans un contexte économique incertain, les placements immobiliers semblent avoir évolué et l'on observe désormais un certain désintérêt des investisseurs pour le logement locatif. L'immobilier locatif est-il encore rentable ? À découvrir dans cet article : logement à rénover, commerces et bureaux ... les nouveaux placements immobiliers qui ont la cote.

La rentabilité d’un placement immobilier locatif

Hausse des prix de l'immobilier, stagnation des loyers et augmentation des impôts... investir dans un bien locatif semble aujourd'hui moins rentable qu'il y a 10 ans.

Rendement actuel : l'exemple d'un bien d'une valeur de 200 000 € dont la rentabilité locative brute est de 6%.

Déduction des frais de gestion (~8% des loyers annuels) + déduction des charges, impôts et prélèvements sociaux = rendement net estimé entre 1,85% à 3,23%*

Pour un investissement rentable, le logement doit être minutieusement choisi (type de bien, prix d'achat, emplacement du logement...).
Pensez également aux nouveaux dispositifs fiscaux permettant diverses réductions d'impôt.

* Hors éventuels travaux, périodes de vide locatif, ISF...

Placements immobiliers : investir dans l'ancien à rénover

Investir dans l'ancien à rénover fait partie des placements immobiliers "malins" qui permettent de beaux rendements, puisque :

  • l'ancien se vend moins cher ;
  • l'offre dans l'ancien est plus vaste que dans le neuf ;
  • les logements sont souvent situés en centre-ville et se louent plus facilement.

Une opération locative bien menée dans l'ancien permet ainsi un rendement brut de 4 à 6 %.

De plus, réaliser des travaux dans ce type de bien créer un "déficit foncier" permettant une déduction d'impôt sur les revenus locatifs, allant jusqu’à 10 700 € (au cours de l'année de mise en œuvre de la rénovation).

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Investissement immo

Placements immobiliers : les locaux commerciaux

Investir dans des bureaux à usage professionnels ou dans des locaux commerciaux permet un rendement brut de 5 à 7%. De plus, de nombreuses charges sont ici supportées par le locataire.

Toutefois, il convient là encore de sélectionner convenablement son bien (viser les secteurs très commerçants, vérifier la bonne desserte des bureaux, le montant des charges...)

Fiscalité :

  • abattement de 30 % sur les revenus locatifs en cas de régime microfoncier (loyers annuels inférieurs à 15 000 €)
  • une grande partie des charges peuvent être déduites en cas de revenus locatifs annuels supérieurs à 15 000 € (soumis au régime réel d’imposition).
        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
PATRIMOINE IMMOBILIER

LES PLACEMENTS IMMOBILIERS
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES NOTAIRES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS