L'isolant mince

L’utilisation des isolants minces fait débat. Même s’il est évident qu’il ne s’agit pas de l’isolant le plus efficace au niveau thermique ni au niveau acoustique, l’isolant mince peut se révéler très utile dans le cadre de travaux de rénovation, en complément d’isolation, ou pour les endroits où aucun autre isolant ne peut être installé.

Présentation de l'isolant mince

Les isolants minces sont également appelés produits réfléchissants ou multicouches, selon la technique utilisée. Ils sont constitués d’une ou de plusieurs couches de feuilles d’aluminium ou de film plastique aluminisé ainsi qu’une ou plusieurs couches intermédiaires donnant l’épaisseur finale : mousse plastique alvéolaire, films à bulle, feutre d’origine végétale ou minérale... En fonction du nombre et du type de couches intermédiaires, les performances thermiques des isolants minces sont plus ou moins bonnes.

La plupart du temps, l’isolant mince se présente sous forme de rouleaux. Son épaisseur allant de 5 à 30 mm est bien plus faible que celle d’un isolant traditionnel qui se situe plutôt entre 4 et 30 cm.

L’isolant mince est facile à manipuler, il est généralement utilisé en sous-couche isolante.

Performances de cet isolant

La valeur de résistance thermique R intrinsèque d’un isolant mince (produit seul sans lame d’air complémentaire) se situe généralement entre 0,1 et 1 m²K/W.

La valeur de la résistance thermique R totale (produit réfléchissant + lames d’air immobiles de part et d’autre du produit) se situe généralement entre 0,5 et 2 m²K/W.

Le pouvoir isolant de l’isolant mince est 5 à 20 fois inférieur aux performances thermiques d’un isolant performant.

Utilisé seul, l’isolant mince ne correspond pas au seuil d’exigence minimale de la réglementation thermique, il est donc recommandé en tant que complément d’isolation.

En matière d’isolation acoustique, la performance des isolants minces est limitée. Ils doivent être associés à un isolant fibreux afin d’assurer une bonne isolation acoustique.

Mieux vaut opter pour un isolant mince certifié ou sous Avis Technique dont la performance thermique et acoustique a été évaluée et certifiée par des organismes indépendants et selon les normes applicables.

Concernant la résistance au feu, la réglementation s’applique comme pour tous les produits d’isolation. Il faut consulter l’Avis Technique pour connaître les performances de chaque isolant mince.

En conclusion, l’isolant mince est très intéressant en tant que complément d’isolation dans le cadre de travaux de rénovation, par exemple. Il permet également la mise en place d’une isolation là où il n’y a pas la place pour un isolant classique.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Isolation

Avantages de l'isolant mince

- idéal en tant que complément d’isolation

- sa faible épaisseur permet une mise en place dans diverses configurations

- pose facile et rapide

- grande étanchéité, il fait office de pare-vapeur

Inconvénients de l'isolant mince

- faible performance thermique s’il est utilisé seul

- faible performance acoustique

- coût élevé

- impact environnemental non estimé

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
MATÉRIAUX ISOLANTS

L'ISOLANT MINCE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES SPÉCIALISTES DE L'ISOLATION DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS