Les fenêtres à l’ancienne

La fenêtre à l’ancienne présente une mouluration de ses vantaux très spécifique. Modèle traditionnel, elle équipait les maisons du XVIIIe siècle et s’intègre aujourd’hui avec esthétisme dans nos logements modernes. On l’utilise plus particulièrement pour la conception de fenêtres en bois de grandes hauteurs. Présentation, caractéristiques, formes, matériaux… découvrez dans cet article les détails de la fenêtre “monton et gueule-de-loup”.

Présentation de la fenêtre à l’ancienne

La dénomination originelle de la fenêtre à l’ancienne est : la fenêtre “mouton et gueule-de-loup”. Une appellation qui fait initialement écho aux moulurations des vantaux de l’équipement.

  • Le premier ouvrant de la fenêtre présente une moulure en demi-rond creux (la gueule-de-loup).
  • Le second vantail présente une moulure pleine en demi-rond (le mouton) qui vient s’intégrer dans le vantail creux.

Très esthétique, cette fenêtre répond aux critères de restauration de certains bâtiments classés et bâtiments historiques.

Les caractéristiques de la fenêtre à l’ancienne

Malgré son surnom de fenêtre à l’ancienne, cet équipement s’accorde parfaitement à nos problématiques modernes.

  • Un double joint d’étanchéité favorise sa parfaite étanchéité, encore renforcée par une feuillure à verre intérieure drainée.
  • Généralement conçue en bois, la fenêtre à l’ancienne s’avère parfaitement isolante, du moment qu’elle est choisie en fonction de son coefficient de déperdition énergétique. Celui-ci doit être compris entre 1.1 W/m²K et 1.6 W/m²K pour offrir une parfaite isolation.
  • La fenêtre à l’ancienne est tout à fait compatible avec les vitrages à isolation phonique renforcée ou encore les vitres de sécurité.

Grâce à ses caractéristiques thermiques, la fenêtre de maison ancienne répond tout à fait aux enjeux actuels visant à diminuer la consommation d’énergie d’un logement.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Fenêtres

Les matériaux de la fenêtre à l’ancienne

La fenêtre à l’ancienne est généralement une fenêtre en bois, matériau traditionnel utilisé depuis des millénaires pour la confection de menuiserie. Il est donc logiquement le plus approprié dans ce cas.

Dans la plupart des cas, la fenêtre bois à l’ancienne est conçue en chêne ou en bois exotique.

La poignée de la fenêtre à l’ancienne prend traditionnellement la forme d’une crémone en fonte.

Les formes de la fenêtre à l’ancienne

De manière classique, la fenêtre ou la porte-fenêtre à l’ancienne se présente sous la forme d’un ouvrant à la française, composé d’1, 2, 3 ou 4 vantaux rectangulaires ou cintrés (anse de panier, ogive, plein cintre, cintre surbaissé…).

Mais la fenêtre à l’ancienne peut également être adaptée à toutes les formes disponibles en sur-mesure : trapèze, trapèze composé, outeau, pointe, angle coupé, etc.

Ce type de menuiserie est idéal pour concevoir des ouvertures de grandes hauteurs : celles-ci pouvant atteindre jusqu'à 2m70 d'un seul tenant (sans imposte). En effet, les vantaux étant maintenus les uns dans les autres par la mouluration, les risques de déformation sont limités.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Les fenêtres à l’ancienne Les avis et commentaires

Annuaire des professionnels de France
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

dossiers

galeries photos

produits