La taille en nuage : comment faire ?

La taille nuage trouve son inspiration dans l’art ancestral du niwaki japonais, c’est-à-dire « l’arbre de jardin » taillé pour mettre en évidence son esthétisme. Mais cette taille demande de la patience et de la persévérance. Il faut en effet, plusieurs années pour guider chaque branche et créer ces nuages de feuilles. Faisons ensemble connaissance avec cet art empreint de sérénité et de sagesse.

La taille en nuage : comment faire ?

La taille en nuage : comment faire ?  DR

Les principes de la taille en nuage

Choisir de tailler un arbre en nuage, c’est inviter le Japon et sa tradition du niwaki dans votre jardin. Pour mener à bien cette taille, vous devez en comprendre le sens même si dans la taille nuage, elle s’est occidentalisée. Littéralement niwaki signifie « arbre de jardin ». Le niwaki est donc un arbre de jardin taillé de manière à mettre en valeur l’harmonie de l’arbre dans son ensemble. Regarder un niwaki incite à la sérénité et à la contemplation…

En effet, la taille en nuage demande sagesse dans le geste et réflexion. Pour tailler un arbre ou un arbuste en nuage, vous devez déjà prendre le temps de le regarder, de l’observer : Quelle est la structure de l’arbre ? Quelles branches allez-vous garder ?
Le principe est de garder les branches poussant horizontalement ou le plus horizontalement possibles et de créer à leurs extrémités des plateaux de feuilles comme des nuages. La base du nuage devant être plate et le dessus bien arrondi.

Quels arbres ou arbustes peuvent être taillés en nuage ?

Tous les arbres ne se prêtent pas à la taille en nuage. Par contre, une fois que vous aurez choisi le bon sujet, celui-ci peut aussi bien pousser en pot qu’en pleine terre.
Traditionnellement ce sont les conifères qui sont taillés en nuage :

  • Le pin (pinus parviflora, pinus densiflora, pinus thunbergii, pinus sylvestris),
  • Le podocarpus,
  • L’if,
  • Le cyprès, sauf le cyprès d’Italie au port trop dressé.

Mais certains feuillus peuvent aussi parfaitement convenir : le charme, l’érable, le hêtre, le buis, le houx, l’azalée, le cerisier à fleurs.

L’idéal est de commencer avec un jeune arbre ou arbuste.
Pour donner à votre sujet une forme originale, creusez une tranchée au pied et inclinez-le légèrement. Deux ans plus tard, réalisez la même opération mais en penchant l’arbre de l’autre côté. Vous arriverez ainsi à donner l’impression d’un vieil arbre, malmené par le temps.
Eventuellement, la première année, attachez au sol quelques branches afin de les aider à pousser horizontalement.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Entretien de jardin

Comment tailler un arbre en nuage

Il faut du temps pour réaliser la taille de formation d’un arbre ou d’un arbuste en nuage. Ensuite, il vous suffira de réaliser une taille d’entretien.
Que vous travailliez à partir d’un arbre déjà en place ou à partir d’un jeune plant, limitez sa hauteur à 2 m. Au-delà, il sera plus difficile à entretenir.

A l’automne, une fois que vous aurez choisi l’arbre adéquat, commencez la taille :

  •  Choisir les branches à nuage : C’est en observant le port de l’arbre ou de l’arbuste que vous pourrez choisir les branches à garder et celles à couper.
    Commencez par supprimer les branches mortes, celles qui sont trop petites ou qui poussent trop verticalement. Puis pour continuer à aérer l’arbre, supprimez une branche sur deux pour créer différents plateaux. Le tronc et les branches doivent être visibles.
  • La formation des nuages : Au printemps suivant, nettoyez l’arbre en coupant tous les rameaux poussant sur les branches que vous avez sélectionnées. N’hésitez pas à prendre du recul afin de visualiser l’arbre dans son ensemble. Et supprimez tous ce qui nuit à l’harmonie de la silhouette de votre arbre. Prenez le temps de la réfléchir avant de couper…
    Esquissez les nuages de feuilles à l’extrémité de chaque branche en commençant par le haut.
  • La taille des nuages : Le dessous des nuages doit être aussi horizontal que possible tandis que le haut doit être bien s’arrondir. Le volume des nuages est fonction de la taille de l’arbre et des branches.
    Les premières années, taillez régulièrement les nuages pour les aider à se densifier.

A ce stade vous vous apercevrez peut-être que certaines branches ou certains nuages doivent être sacrifiés car ils nuisent à l’équilibre de l’ensemble. N’hésitez pas à le faire mais en prenant toujours le temps de la réflexion.

La taille d’entretien d’un arbre en nuage

La taille d’entretien consiste surtout à éliminer des nouvelles pousses qui ne manquent de s’installer sur les branches. Taillez également les nuages afin qu’ils gardent leur homogénéité.
Elle se pratique au printemps et à l’automne.

Le saviez-vous ? Les arbres ou arbustes taillés en nuage sont parfois appelés « bonzaïs de jardin ». Si certaines techniques de taille se rapprochent, la finalité est différente. Pour le bonsaï, l’idée est de miniaturiser un arbre en taillant branches et racines. Alors que pour la taille nuage, même si la croissance est limitée ce n’est que dans le but de garder la cohérence et l’harmonie de l’ensemble.

En savoir plus sur l'art topiaire.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
TAILLE ET TONTE

LA TAILLE EN NUAGE : COMMENT FAIRE ?
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PAYSAGISTES DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS