Crédit immobilier : les pénalités de retard

Lors de tout achat immobilier, il est plus qu’habituel de faire la demande d’un crédit auprès d’une banque ou de tout établissement financier pour financer une partie de l’achat. Ce crédit se rembourse chaque mois et ce, sur un certain nombre d’années, plus ou moins grands selon la situation et la capacité de remboursement de l’emprunteur. Cependant, la vie nous joue parfois des tours et la situation personnelle et professionnelle de chacun évolue au fil du temps. Que se passe-t-il lorsque vous vous retrouvez dans l’incapacité de rembourser votre crédit immobilier ? Existe-il des solutions ou des recours pour aider l’emprunteur ?

Dans quel cas sont appliquées des pénalités de retard ?

Dans le cadre d’un crédit immobilier, des pénalités de retard (ou une majoration) sont appliquées lorsque l’emprunteur ne rembourse plus à temps ses mensualités. Ces pénalités financières sont exigées par l’établissement de crédit ou par la banque et alourdissent encore davantage le coût total du crédit immobilier. En effet, lorsque l’emprunteur ne peut rembourser ses mensualités, vient s’appliquer une majoration de 3 points sur le taux d’intérêt du prêt. Ces pénalités s’appliquent jusqu’à un retour à la normale dans la situation de l’emprunteur. Fort heureusement, il existe certains recours pour éviter de payer ces pénalités et pouvoir retrouver une santé financière en toute sérénité.

Recours pour éviter les pénalités de retard

Avant toute chose, lorsque vous vous retrouvez dans l’incapacité à payer vos mensualités, prenez les devants et envoyez un courrier à l’organisme prêteur pour qu’il vous accorde un délai de paiement. Même s’il n’est pas obligé d’accepter, cette démarche peut vous éviter de payer des pénalités de retard. Dans certains cas, comme un licenciement par exemple, il est possible de faire une demande auprès du juge du tribunal d’instance pour obtenir une suspension des obligations de remboursement et ce, pendant 2 ans et sans pénalités. Si vous pensez que deux années ne seront pas suffisantes, déposez un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Si vous vous retrouvez au chômage et que vous ne pouvez plus assurer le remboursement de votre crédit, ayez alors recours à votre assurance. Si le contrat est prévu à cet effet, il permettra de couvrir les mensualités de votre crédit immobilier jusqu’à ce que vous retrouviez un emploi.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Financement

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
PRÊTS ET CRÉDITS IMMOBILIERS

CRÉDIT IMMOBILIER : LES PÉNALITÉS DE RETARD
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

SÉLECTION DE PRODUITS