Quel bois utiliser pour un poêle à bois ?

Un poêle à bois n'est pas un incinérateur ; contrairement aux idées reçues, on ne peut donc pas y jeter n'importe quoi pour obtenir une belle flambée. La question qui se pose alors : quel bois utiliser pour un poêle à bois ? Et quels sont les écueils à éviter ?

Quel bois utiliser pour un poêle à bois ?

Quel bois utiliser pour un poêle à bois ?  © nanjan - Fotolia

Quels sont les meilleurs bois à utiliser pour un poêle à bois ?

Pour faire un feu, il suffit de mettre du bois dans un poêle. Mais pour faire un bon feu, il faut faire attention au bois que l'on va utiliser dans notre poêle. Voici les 3 règles d'or à toujours respecter :

  • Un bois dur. Les bois durs sont des bois denses. C'est à dire qu'ils vont se consumer moins vite que les bois dits tendres. La flambée durera donc plus longtemps, et comme les bois denses produisent beaucoup de braises, ils vont créer plus de chaleur sur le long terme.

Pour un feu chaleureux et qui dure, on va choisir pour notre poêle : du charme, du chêne, du frêne, de l'érable, du bouleau, de l'orme, du hêtre, du saule, de l'aulne, du tilleul, du noyer.

A l'inverse, les bois tendres (le tilleul, le noyer, l'aulne, le peuplier, le platane) et les bois résineux (l'épicéa, le sapin, le pin, le cèdre, le cyprès, le mélèze) auront tendance à se consumer rapidement et peu chauffer.

  • Un bois sec. Que l'on possède une cheminée ou un poêle à bois, la règle est la même : on ne brûle jamais de bois humide. Un bois humide c'est un bois qui ne brûlera pas bien, produira énormément de fumée malodorante mais peu de flammes, divisera par deux le rendement de notre poêle, l'encrassera rapidement, et polluera plus.

A noter que l'on considère qu'un bois est sec quand son taux d'humidité résiduelle ne dépasse pas les 20%. Généralement, il faut compter 2 ans pour atteindre ce résultat ; sauf pour les grosses bûches, qui mettent naturellement plus de temps à sécher.

  • Un bois dont on connaît la provenance. Même si la solution « bois de récupération » (déchets de meubles, de construction...) semble plus économique et plus intéressante, utiliser ce type de bois pour notre poêle est vivement déconseillé.

La plupart du temps ces bois ont été traités, peints, vernis... A la combustion, ils vont dégager des substances toxiques et polluantes. Et il y a de grandes chances qu'ils encrassent et abîment le conduit du poêle.

Les solutions qui ne cessent de grimper : les plaquettes et les granulés

Les bûches et les bûchettes de bois dense, c'est bien, mais il existe aujourd'hui des solutions plus pratiques en terme de bois à utiliser pour un poêle à bois. Comme par exemple :

  • Les plaquettes. Le concept de la plaquette : du bois déchiqueté, sous la forme de copeaux. Comme les plaquettes s'utilisent dans des poêles à alimentation automatique, oubliée la corvée de réalimentation du poêle ! Si les plaquettes représentent un des combustibles bois les moins chers (25€ le mètre cube apparent), elles demandent un gros volume pour être stockées.
  • Les granulés de bois (ou pellets). Les granulés sont des minis tubes de bois (2cm de long) reconstitués à partir de sciures de bois. Ils sont bien sur plus facilement stockables et transportables que des bûches ou des plaquettes.

Très économiques, le prix de ces granulés varie selon qu'on les achète en vrac ou en sacs. La tonne en vrac est moins onéreuse qu'en sacs.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Poêles

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
POÊLES À BOIS

QUEL BOIS UTILISER POUR UN POÊLE À BOIS ?
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS