Comment éviter les ponts thermiques ?

Les ponts thermiques peuvent représenter entre 5 et 25 % de déperditions énergétiques d’un logement. Il est donc indispensable de les traiter afin d’en limiter au maximum les effets.

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique est une interruption de l’enveloppe isolante. Cette discontinuité dans le "manteau isolant" provoque des pertes énergétiques. Les ponts thermiques peuvent se trouver à un angle de mur, à la jonction d’un mur et d’un plancher, à la jonction d’un mur intérieur et d’un mur extérieur, au niveau d’un balcon...

Causes et conséquences des ponts thermiques

La principale cause d’un pont thermique est une mauvaise mise en place du matériau d’isolation comme par exemple des boursouflures au niveau du mortier empêchant la bonne adhérence des panneaux isolants. Un mur creux présente plus de risque d’avoir des ponts thermiques qu’un mur enduit à l’extérieur.

Les ponts thermiques ont pour conséquence des pertes de chaleur et donc une augmentation de la consommation énergétique. Ils peuvent également provoquer la formation de pourriture et de moisissures liée à des problèmes de condensation sur les murs intérieurs.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

Comment traiter ou éviter les ponts thermiques ?

Il est quasiment impossible de supprimer les ponts thermiques mais, selon les cas, on peut les traiter de façon plus ou moins efficace.

La solution la plus simple et la plus économique est l’isolation par l’intérieur. L'isolation par l'extérieur est aussi possible, mais nécessite souvent des travaux plus lourds.

  • Isolation par l’intérieur (ITI)

Il s’agit de la solution la moins coûteuse pour limiter les désagréments liés aux ponts thermiques. Le principe est d’ajouter une couche isolante, par exemple des plaques de polystyrène recouvertes de BA 13, sur les parois concernées. Sa mise en place est relativement facile et rapide mais elle ne traite pas le problème du pont thermique à sa source.

  • Isolation par l’extérieur (ITE)

Il s’agit de la solution la plus efficace pour lutter contre les désagréments liés aux ponts thermiques. Bien que plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur, l’ITE présente de nombreux avantages et en particulier, elle permet de ne pas empiéter sur l’espace habitable. Avec une isolation par l’extérieur, l’origine du pont thermique est directement traitée ce qui réduit de façon significative les pertes de chaleur.

Ponts thermiques dans une maison : où sont-ils situés ?

La toiture, le plancher et les façades ne sont pas les seuls à être concernés par les ponts thermiques. Les fenêtres et volets peuvent aussi être responsables d’importantes pertes énergétiques.

Aujourd’hui, la plupart des fenêtres commercialisées présentent de bonnes performances contre les ponts thermiques mais, il y a quelques années, les fenêtres en aluminium causaient de nombreux ponts thermiques dus au fait que l’aluminium est un matériau conducteur de chaleur.

Les volets roulants peuvent aussi être la cause de ponts thermiques, il faut donc veiller à ce que l’isolation au niveau du système d’enroulage soit suffisamment épaisse et que les découpes soient bien faites.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Comment éviter les ponts thermiques ? Les avis et commentaires