Tuiles qui s’effritent : que faire ?

Si en examinant votre toit, vous voyez le bord de certaines tuiles se déliter ou si vous retrouvez des petits morceaux de tuiles au sol, attention votre couverture est en grand danger. Des infiltrations d’eau sont à craindre… Pourquoi vos tuiles s’effritent ? Devez-vous remplacer toute votre toiture ou seulement les tuiles abîmées ? Quelles autres solutions, moins onéreuses, pouvez-vous mettre en place ? Pouvez-vous être indemnisé par votre assurance ?

Pourquoi les tuiles s’effritent ?

Normalement, les tuiles en terre cuite ou en béton sont étanches et la pluie glisse à leur surface. Mais au fil des saisons, la couverture exposée aux intempéries et à la pollution vieillie et devient moins lisse. L’eau commence à stagner favorisant l’installation des mousses et des lichens qui retiennent l’eau et leurs racines abîment un peu plus la surface des tuiles. Les tuiles deviennent poreuses et gélives. L’eau s’infiltre par les canaux naturels du matériau et/ou des microfissures et gèle lorsque les températures deviennent négatives. Sous l’action du gel, les tuiles s’effritent en lamelles et se désagrègent.
Ces cycles gel / dégel sont extrêmement néfastes pour une tuile qui vieillit et qui se gorge d’eau à la moindre pluie.

Le versant nord des toitures est particulièrement exposé à ce problème de porosité des tuiles. Les bords et le pureau, c’est-à-dire la partie visible de la tuile, sont généralement les premiers attaqués. Ils se cassent et se délitent. Mais le faux pureau, la partie cachée de la tuile, est tout aussi fragilisé. La couverture n’est plus étanche et des fuites apparaissent.

Tous les types de tuiles sont exposées à ce type d’altération : les tuiles creuses, plates, mécaniques, etc.

Que faire lorsque vos tuiles s’effritent ?

Lorsque vous constatez ce type de désordre dans votre toiture, vous devez agir sans tarder. Le risque de fuite est bien réel…

Faites appel à un couvreur. Seul un professionnel sera en mesure de constater l’ampleur des dégâts et de vous indiquer les solutions envisageables. Outre l’état des tuiles, il vérifiera que la couverture a été posé dans les règles de l’art et notamment qu’elle est bien ventilée au niveau de la sous-face des tuiles.

  • Le remplacement des tuiles abîmées. Si peu de tuiles s’effritent soit parce que ce sont les seules à subir des conditions d’humidité importante de par leur positionnement (pan de toiture au nord et/ou toujours à l’ombre) soit parce que ce désordre commence seulement à s’installer, il est toujours possible de ne remplacer que les tuiles poreuses. Le reste de la toiture sera imperméabilisé.
  • L’imperméabilisation de la toiture. La toiture est entièrement nettoyée pour éliminer les salissures et toutes les mousses, lichens et champignons. Après séchage, les tuiles sont recouvertes d’un imperméabilisant qui va combler les microfissures et les imperméabiliser. Attention, le produit employé ne doit pas être filmogène c’est-à-dire qu’il doit laisser les tuiles respirer.
  • La rénovation de la toiture. Si beaucoup de tuiles sont poreuses et/ou s’il existe des désordres au niveau de la toiture qui favorisent la stagnation de l’humidité (pente de toit insuffisante, mauvaise ventilation sous toiture, etc), il faut alors prévoir une rénovation partielle ou totale de la couverture.

Tuiles qui s’effritent et indemnisation

Pouvez-vous bénéficier d’une indemnisation lorsque vos tuiles s’effritent ? Tout dépend de l’âge des tuiles !

  • Si les tuiles sont encore garanties par le fabricant, il est alors possible de vous tourner vers lui pour demander une indemnisation surtout si la toiture n’a que quelques années. Mais attention, de votre côté vous devrez montrer que vous avez correctement entretenu votre toiture avec notamment un démoussage régulier. Généralement, le fabricant propose le remplacement des tuiles, la main-d’œuvre restant à votre charge.
  • Si les tuiles ne sont plus garanties par le fabricant, votre demande à peu de chances d’aboutir…

Pour ce qui de votre assurance multirisques habitation, ce risque n’est généralement pas pris en compte. Par contre, si vous avez subi un dégât des eaux consécutif à des infiltrations, l’assurance prendra en charge les conséquences des infiltrations (plafonds, murs et isolants abîmés) mais la réfection de la toiture restera entièrement à votre charge. Mais, là aussi attention, le défaut d’entretien peut être invoqué par votre assurance si vous n’avez pas pris soin d’entretenir votre toit.

Tuiles qui s’effritent : quelles mesures préventives ?

Comme tous matériaux, les tuiles vieillissent. Pour éviter qu’elles ne deviennent poreuses et gélives, il faut faire procéder régulièrement au nettoyage de sa toiture. En élimant les mousses et les lichens qui s’incrustent dans le matériau vous préservez l’étanchéité de la toiture.

Le nettoyage et le démoussage d’un toit ne s’improvisent pas. Outre le danger que représente le fait de monter sur un toit, l’utilisation mal à propos d’un nettoyeur haute pression ou de produits inadaptés (l’eau de javel, par exemple) peut faire plus de mal que de bien… mieux vaut faire appel à un professionnel.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Tuiles qui s’effritent : que faire ? Les avis et commentaires