Quels matériaux pour l’isolation d’une toiture ?

La qualité de l’isolation d’une toiture repose aussi bien sur la technique employée que sur les matériaux utilisés. Néanmoins, les possibilités étant nombreuses, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Quels sont les différents matériaux existant ? Comment choisir ? Éléments de réponse.

Quels sont les différents isolants de toiture disponibles sur le marché ?

Il existe trois grandes familles de matériaux pour isoler la toiture de son habitation :

  • Les laines minérales, laine de roche ou laine de verre : de bon rapport qualité / prix, elles sont faciles d’installation mais peuvent présenter des risques allergènes, voire cancérigènes ;
  • Les isolants biosourcés, fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales telles le bois, le chanvre, la paille, le lin… : moins répandus, ils s’avèrent plus couteux. De plus, il n’y a pas à ce jour suffisamment d’études permettant de démontrer des qualités thermiques de ces produits ;
  • Les isolants plastiques alvéolaires : issus de l’industrie pétrochimique, il s’agit du polystyrène expansé (PSE), du polystyrène extrudé (PSX) et du polyuréthane (PUR). Très développés car performants et simples d’emploi, ils sont également moins chers. Néanmoins, ils peuvent provoquer des allergies et requièrent aussi, pour les polystyrènes, d’être ignifugés car ils sont facilement inflammables.

Ces matériaux isolants se présentent sous différents conditionnements, à savoir en panneaux rigides ou semi-rigides, en rouleaux ou en vrac, chacun d’entre eux étant utilisés dans un contexte spécifique propre à la nature des combles et à la technique d’isolation utilisée. Ainsi, les produits en vrac par exemple, sont plus adaptés aux surfaces planes, telles celles des combles perdus, pour limiter l’effet de tassement.

Comment déterminer la qualité d’un matériau et choisir le bon isolant ?

Le choix d’un matériau isolant dépend de plusieurs critères qu’il convient de prendre en considération :

  • Sa résistance thermique R, exprimée en m2 K/W : plus celle-ci est élevée, puis le produit isolant est performant ;
  • Son niveau d’isolation phonique, dite aussi acoustique ;
  • Ses caractéristiques de pose : facilité d’installation, couverture des emplacements irréguliers, mise en œuvre nécessaire de matériaux complémentaires contre :
    - L’humidité, certains isolants nécessitant la mise en œuvre d’un pare-vapeur ou d’un frein-vapeur ;
    - Le risque inflammable ;
  • Ses conditions d’entretien ;
  • Son aspect esthétique ;
  • Son coût ;
  • Son impact sur la santé ;
  • Ses répercutions sur l’environnement.

Pour vous aider dans votre démarche, la certification Acermi vous informe sur la qualité des différents matériaux d’isolation et leurs conditions d’utilisation.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Quels matériaux pour l’isolation d’une toiture ? Les avis et commentaires