Comment isoler une toiture contre la chaleur ?

Niveau isolation de votre toiture, avez-vous pensé à votre confort en été lors des fortes chaleurs ? La climatisation peut être une solution mais à quel prix… La question est d’autant plus cruciale que vos combles sont aménagés. Travailler ou dormir directement sous les tuiles peut devenir impossible en période de canicule. Comment isoler votre toiture pour bénéficier d’un bon confort en toutes saisons ?

Isoler ses combles contre la chaleur : comprendre le déphasage thermique

Les combles situés directement sous la couverture de tuiles ou d’ardoises accumulent beaucoup de chaleur tout au long de la journée. A moins d’être à l’ombre d’un bâtiment ou d’arbres, elle reçoit le rayonnement solaire de l’aube au crépuscule.  Cette chaleur transforme rapidement vos combles, mal isolés, en étuve et elle finit par se diffuser dans toute l’habitation. Pour éviter ces désagréments, votre isolation doit posséder un déphasage thermique important.

Le déphasage thermique est le temps, en heure, que va mettre la chaleur pour pénétrer dans un bâtiment. Plus ce temps est important, plus l’habitation restera fraîche en journée.

Par exemple, la laine de verre ou de mouton possède un déphasage thermique court d’environ 4 heures. Si le soleil commence à chauffer votre toiture à partir de 10 heures, dès 14 heures, ces laines ne retiennent plus la chaleur et vos combles sont d’autant plus surchauffés que le soleil au zénith continue à les chauffer.

Au contraire, avec des panneaux de ouate de cellulose dont le déphasage thermique est de 8 heures, la chaleur pénétrera dans les combles à partir de 18 heures, à un moment où l’intensité du rayonnement commence à diminuer. 

Isolant avec un long déphasage thermique pour un confort estival optimal

Le coefficient de déphasage thermique d’un matériau dépend de sa capacité thermique.

La capacité thermique est la quantité de chaleur que peut emmagasiner un matériau par rapport à son volume. Plus il est dense, plus il peut stocker de chaleur, plus sa capacité thermique est importante et plus son temps de déphasage thermique sera lui aussi important. Un matériau léger va, au contraire, présenter une capacité thermique faible et un temps de déphasage court. Et un même matériau présenté en panneau compressé a un meilleur déphasage thermique que s’il est en vrac.

Pour vous assurer un bon confort estival, privilégiez les matériaux denses pour l'isolation de la toiture, possédant un déphasage thermique d’au moins 7 à 8 heures ou plus comme :

  • la ouate de cellulose en vrac (7 h) ou en panneaux (8 h),
  • la laine de bois (8 h),
  • les panneaux de liège expansé (13 h) ou de fibre de bois (14 h).

Évitez la laine de verre ou de mouton, le polystyrène expansé qui, très légers, ne dépassent pas 4 h de déphasage thermique.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

Isoler ses combles contre la chaleur : quelle est la meilleure technique ?

La meilleure technique est celle qui correspond à la configuration de vos combles. A partir du moment où l’isolation est réalisée dans les règles de l’art, c’est le choix de l’isolant qui va faire la différence.

  • Pour isoler des combles perdus, le soufflage ou l’épandage d’isolant en vrac est la solution la plus rationnelle. Mais pour vous protéger de la chaleur, évitez les laines minérales, de mouton ou de chanvre et les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane, etc).
  • Pour isoler des combles aménagés privilégiez des matériaux denses en panneaux plutôt qu’en rouleaux. L’insufflation de ouate de cellulose peut être une solution intéressante car la projection sous pression donne de la densité au matériau.
  • Pour des combles aménagés isolés par l’extérieur choisissez, là aussi des matériaux denses ou l’insufflation.

Isoler ses combles contre la chaleur : les fenêtres de toit

Les fenêtres de toit sont un point sensible dans l’isolation d’une toiture contre le chaud. Pour vous protéger équipez-les de stores occultants ou de volets roulants. Si vous ne souhaitez pas vous retrouver dans la pénombre, vous pouvez toujours limiter la surchauffe en équipant le vitrage d’un film anti-chaleur. Il laisse passer la lumière mais il rejette jusqu’à 90 % de l’énergie solaire. Film adhésif pour une isolation tout au long de l’année, film électrostatique repositionnable pour une utilisation estivale ou film équipé de scratchs pour un positionnement sur le châssis de la fenêtre, c’est une solution efficace et rapide à mettre en place.

Si vos fenêtres sont anciennes, mieux vaut les remplacer et opter pour un vitrage isolant à contrôle solaire.

Pensez à  fermer fenêtres et protections aux heures les plus chaudes. Mais aérez le soir et/ou tôt le matin pour profiter de la fraicheur.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Comment isoler une toiture contre la chaleur ? Les avis et commentaires