Les étapes de pose d’un isolant sous une toiture

L’isolation des rampants d’une toiture par l’intérieur est la plus facile à mettre en œuvre. Elle demande néanmoins un certain savoir-faire et doit être faite avec ordre et méthode ! Qu’elle soit menée avec des rouleaux ou des panneaux d’isolant, il est recommandé d’installer une double couche : une première couche entre les chevrons et une seconde couche en dessous des chevrons avant de fixer un parement.

Pose d’un isolant sous toiture : vérifier l’état de la toiture

L’isolation sous toiture n’est possible que si la charpente et la couverture sont en parfait état.

La première étape consiste donc à vérifier l’état des bois de la charpente et la couverture, depuis les combles. Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qui saura établir un diagnostic précis et détecter les éventuels problèmes :

  • présence d’insectes xylophages,
  • traces de moisissures blanches ou noires,
  • bois déformés,
  • traces d’humidité ou fuites dans la couverture, etc.

Chacun de ces problèmes devra être traité au plus vite avant l’installation d’un isolant sous toiture.

Le retrait de l’ancien isolant de la toiture

Un isolant trop ancien, sale ou humide doit être retiré.

Si vous souhaitez vous en charger vous-même, soyez prudent. Certains isolants, comme la laine de verre sont irritants. Quel que soit l’isolant en place travaillez toujours avec un masque de protection, des gants et une combinaison de travail.

Au fur et à mesure que l’isolant est retiré, il doit être placé dans des grands sacs poubelles ou tout autres contenants étanches et déposés en déchetterie.

Les laines minérales (laine de verre ou de roche) et les isolants écologiques d’origine animale ou végétale (laine de bois, de chanvre, de coton, de mouton, ouate de cellulose, liège, etc) pourront être recyclés à 100 %. E n’est pas le cas des isolants synthétiques (polystyrène, polyisocyanurate, polyuréthane).

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Isolation

Pose d’un isolant sous toiture : les prérequis

La première couche d’isolant est installée entre les chevrons ou entre les arbalétriers pour une charpente à fermettes (charpente industrielle ou américaine). Généralement, cette première couche est aussi épaisse que la hauteur des chevrons ou des arbalétriers. A défaut, il faut les rehausser avec des pièces de bois.

La deuxième couche isolante est installée sous les chevrons ou les arbalétriers perpendiculairement à première.

Si la couverture possède un écran de sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d’eau), l’isolant est positionné directement contre cet écran. Si la couverture ne possède pas d’écran de sous toiture, il est conseillé de laisser une lame d’air ventilé de 2 cm entre le dessous de la couverture et l’isolant.

Pose d’une double couche d’isolant en rouleaux

Les étapes pour l’isolation d’une sous-toiture sont les suivantes :

  1. Fixation des suspentes sur les chevrons en les espaçant de 60 cm et en les plaçant en quinconce. Elles s’installent perpendiculairement au chevron et permettront d’accrocher la seconde couche d’isolant qui est « embroché » sur les tiges des suspentes.
  2. Installation de la première couche d’isolant entre les chevrons ou les arbalétriers.
    Pour un isolant en rouleau, les lés sont découpés de la largeur entre les chevrons plus 1 cm et de la longueur de la pente sous toiture.     
  3. La seconde couche d’isolant vient s’embrocher sur la tige des suspentes perpendiculairement à la première couche.
  4. Verrouillage des rosaces des suspentes pour retenir la couche d’isolant.

Pose d’une double couche d’isolant en panneaux

Pour la pose de panneaux d’isolant deux solutions sont possibles :

  • La pose sur suspentes : fixation des suspentes sur les chevrons ; installation de la première couche d’isolant entre les chevrons ou les arbalétriers (les panneaux sont « coincés » entre les chevrons sans laisser d’espace entre le bois et les panneaux ou entre les panneaux entre eux), positionnement de rails métalliques sur les suspentes et installation de la deuxième couche d’isolant entre ces rails.
  • La pose entre chevron : mise en place de la première couche d’isolant, fixation par vissage de chevrons perpendiculairement aux chevrons de la toiture en les espaçant de 60 cm (l’épaisseur des bois doit être égale à celle des panneaux d’isolant), installation de la deuxième couche d’isolant entre ces chevrons.

Mise en place du pare vapeur

L’isolation est complétée par une membrane qui assure l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau des parois intérieures, du côté chauffé des combles.

Elle est posée contre la seconde couche d’isolant, embrochée sur la pointe des suspentes et définitivement tenue par une clé qui assure l’étanchéité à l’air au niveau des fixations.

Il est conseillé de faire se chevaucher les lés de membrane sur au moins 10 cm et de les fixer avec un adhésif adapté. Elle est fixée sur les murs périphériques avec un joint de mastic souple.

Mise en place du parement

Le parement (plaques de plâtre ou panneaux de particules) est fixé sur une ossature métallique. Les rails métalliques, sur lesquels sont vissés les panneaux de parement, sont clipsés directement sur les clés des suspentes.

Les finitions permettent de cacher les vis et de jointoyer les plaques entre elles avant de poser le revêtement décoratif définitif.

Les combles sont prêts à être aménagés en pièces de vie !

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Les étapes de pose d’un isolant sous une toiture Les avis et commentaires