DOSSIER ISOLER CORRECTEMENT SA MAISON

L'ADEME évalue les pertes énergétiques potentielles d'une maison à 80%, dans le cas d'une mauvaise isolation de la toiture, des murs, des fenêtres et des planchers bas. Afin de limiter ces pertes, les travaux d'isolation seront donc priorisés en fonction des parties de la maison précédemment citées.

Isoler sa toiture, une priorité

La toiture et les combles entrainent la plus grosse déperdition de chaleur dans une maison. C'est en effet de 25 à 30% de l'énergie qui s'échappe par le toit. Les travaux d'isolation doivent donc se concentrer en priorité sur cette partie de la maison.

Les travaux ne seront pas les mêmes selon la nature des combles (perdus, aménageables ou habitables). Il est alors possible d'isoler la toiture par l'extérieur ou par l'intérieur, techniques présentant chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Les murs, la seconde phase d'isolation d'une maison

Dans une maison, la perte calorifique la plus importante après le toit provient des murs. La déperdition de chaleur est ici comprise entre 20 à 25 %. La seconde phase d'isolation se concentrera donc sur les cloisons.

L'isolation pourra là encore être réalisée par l'intérieur ou par l'extérieur en fonction du besoin. Une isolation murale qui diffère selon la nature de la cloison et du matériau qui la compose (mono mur, parpaing, béton, ossature de bois, etc.).

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Isolation

Isoler ses fenêtres, l'étape intermédiaire

En troisième position des installations laissant échapper le plus d'énergie de chauffage, viennent les fenêtres, avec une perte énergétique comprise entre 10 et 15 %.

Les performances thermiques des vitrages d'une habitation dépendent de plusieurs facteurs, pris en compte lors des travaux d'isolation de la maison.

  • Nature des menuiseries (bois, PVC, etc.)
  • Vitrage en lui-même (simple, double ou triple vitrage)
  • Qualité de l'installation de la fenêtre (risque de pont thermique)
  • Fermetures (volets, persiennes, etc.)

La dernière étape, l'isolation des planchers bas

Enfin, l'isolation des planchers bas viendra parfaire les travaux d'amélioration des performances énergétiques d'une maison. Les sols peuvent en effet être responsables d'une déperdition de chaleur comprise entre 7 et 10 %.

Il existe deux techniques d'isolation des planchers bas, à savoir :

  • l'isolation par le bas, à condition d'une hauteur suffisante entre le plancher et le plafond
  • l'isolation par le haut, qui nécessite de lourds travaux de rénovation pouvant être couteux
        

LE PRIX DE L'ISOLATION D'UNE MAISON

LES PARTIES DE LA MAISON À ISOLER EN PRIORITÉ
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES SPÉCIALISTES DE L'ISOLATION DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

GALERIES PHOTOS

PRODUITS