Comment faire du béton : composition et dosage

Gâcher du béton, c’est un peu comme faire la cuisine. Pour que la recette réussisse, il faut avoir les bons ingrédients dans les bonnes proportions et savoir les mélanger de la manière adéquate. Sinon, c’est la catastrophe… Heureusement, avec un peu de méthode, il est toujours possible de réaliser du béton ou du mortier de qualité.

Comment faire du béton : composition et dosage

Comment faire du béton : composition et dosage  © celeste clochard - Fotolia

Quelle est la différence entre le béton et le mortier ?

Dans le langage courant, l’un est souvent employé pour l’autre sans qu’ils soient vraiment différenciés. Pourtant ils n’ont pas la même utilité. Mais comme ils ne se distinguent que par la présence ou l’absence de gravier dans leur composition, il est facile pour un profane de les confondre.
Pour éliminer toute ambigüité :

  • Le mortier est un mélange de ciment, de sable et d’eau. Il est utilisé pour assembler des parpaings, des briques ou des pierres.
  • Le béton est un mélange de ciment, de sable, d’eau et de gravier plus ou moins fins. Il est utilisé pour couler des fondations, des dalles, des poteaux, etc.

L’un comme l’autre peuvent se fabriquer à la main ou à l’aide d’une bétonnière.

Les ingrédients pour réaliser du béton ou du mortier

Les ingrédients de base sont les mêmes : de l’eau, du ciment et des agrégats.

  • L’eau : Il faut l’eau douce et propre.
    Trop d’eau entraine l’apparition de fissures et fragile de béton au moment du séchage ainsi qu’un retrait important.
  • Le ciment : C’est un liant hydraulique, c’est-à-dire qu’en présence d’eau il se solidifie et lie entre eux les agrégats.
    Il existe différentes catégories de ciment : ciment à maçonner (CM), ciment de Portland (CPA), etc. Le ciment peut-être gris, blanc, à prise rapide, réfractaire, etc.
  • Les agrégats : Ce sont le sable et/ou les graviers.
    Le sable est un sable de rivière ou de carrière lavé de ses impuretés. Le sable marin est impropre à réaliser un béton ou un mortier.
    Les graviers sont extraits du lit des rivières ou issus du concassage de pierres en carrière. Ils doivent être propres. Utiliser des graviers de granulométrie différente, rend le béton plus solide.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Astuces/Bricolage

Les dosages pour réaliser béton ou mortier facilement

Que ce soit à la main ou à l’aide d’une bétonnière, pour réussir à coup sûr béton ou mortier, il est plus simple de raisonner en « volume » ou en « seau » plutôt qu’en kilo et litre. Cette manière de faire évite d’avoir à peser ainsi que les aléas des « pelletées » qui peuvent varier… grosses pelletées du matin et petites pelletées du soir, la fatigue aidant !

  • Dosage pour réaliser un béton tout usage :
    On utilise la règle du 1-2-3 : 1 volume de ciment + 2 volumes de sable + 3 volumes de gravier + ½ volume d’eau.
  • Dosage pour réaliser du mortier :
    1 volume de ciment + 3 ou 4 volumes de sable + ½ volume d’eau.
    Un béton ou un mortier réussi ressemble à une pâte collante qui accroche à son support.

    Un béton ou mortier trop liquide aura un retrait très important en séchant. Alors que s’ils sont trop secs, ils vont manquer d’homogénéité et de résistance.

    Selon l’usage qui est fait du béton, les dosages différents. Par exemple pour couler des fondations, le rapport est plutôt de 1 volume de ciment + 2.5 volumes de sable + 3.5 volume de gravier + ½ volume d’eau.

Quelques astuces pour réussir son béton ou son mortier

L’erreur la plus courante est de mettre trop d’eau. En principe, la quantité d’eau nécessaire est égale à la moitié de la quantité de ciment. Sachant que plus les agrégats sont humides, moins il faut d’eau.

Il faut éviter de gâcher trop de béton ou de mortier d’un coup. Sinon, il risque de sécher avant d’être totalement utilisé surtout par temps chaud et sec.

Un certains nombre d’adjuvants améliorent les qualités du béton ou du mortier :

  • Antigel pour pouvoir travailler même lorsque les températures sont négatives. Mais attention de bien suivre les conseils d’utilisation.
  • Retardateur de prise qui permet un temps de mise en œuvre plus important.
  • Accélérateur de prise pour pouvoir décoffrer plus rapidement.
  • Plastifiant ou fluidifiant pour réaliser un béton autonivelant.
  • Hydrofuge pour imperméabiliser.
  • Colorants pour colorer dans la masse.

Bon à savoir : Si vous n’êtes pas sur de vous pour réaliser le dosage correct, utilisez du béton prêt à l’emploi. Prédosé, il suffit de rajouter l’eau et de mélanger.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
BRICOLAGE SUR GROS-ŒUVRE

COMMENT FAIRE DU BÉTON : COMPOSITION ET DOSAGE
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS