Dalle en béton et intempéries

Les conditions climatiques au moment de couler la dalle en béton ont une grande influence sur sa qualité finale. Des mesures spécifiques sont à prendre pour couler la dalle dans les meilleures conditions, lorsqu’il fait froid ou lorsqu’il fait très chaud. Et surtout, quelque soit les intempéries, surtout ne rajoutez pas d'eau à votre béton sous peine de diminuer sa résistance.

Dalle en béton et intempéries

Dalle en béton et intempéries  © zsv3207 - Fotolia.com

Influence du froid sur le béton

Il est tout à fait possible d’utiliser du béton en hiver en prenant certaines précautions pendant le coulage et le durcissement de la dalle. Les basses températures freinent et parfois même empêchent le béton de durcir. Le froid influe sur la résistance du béton avant la prise (béton frais) et après sa prise (béton jeune).

En règle générale, la mise en place du béton est :

  • déconseillée lorsque la température est inférieure à -5°C
  • envisageable entre -5°C et 5°C en utilisant des moyens de protections

La baisse des températures en hiver entraîne un retard de la prise du béton et un allongement du temps nécessaire au durcissement. Lorsque le béton frais gèle, cela stoppe complètement la prise et le durcissement. Sur le béton jeune, le gel provoque un gonflement donc une baisse de résistance du béton. Il faut retenir que plus le gel du béton arrive tôt dans le processus, plus la résistance du béton est altérée.

Pour couler du béton en hiver, il faut :

  • choisir une composition de béton adaptée aux basses températures : le dosage en eau est réduit et on peut ajouter un réducteur d’eau ainsi que des accélérateurs de prise et de durcissement
  • faire en sorte d’apporter de la chaleur au béton frais : le béton peut être chauffé durant la fabrication (à voir avec la centrale de béton) puis maintenu à température par un système de chauffage (ambiant ou du coffrage). Il choisir la centrale béton la plus proche possible pour réduire le temps de transport et donc le refroidissement du béton
  • utiliser des protections thermiques comme une bâche isolante pour couvrir la surface de la dalle en béton (à maintenir pendant 72 heures)

Couler du béton par temps chaud

Une température extérieure trop élevée est aussi dommageable pour le béton que l’inverse. Le béton perd en maniabilité lorsque les températures augmentent, son temps de prise s’accélère et le risque de fissuration augmente à cause d’une évaporation trop rapide de l’eau.

On peut toujours faire la mise en place du béton lorsqu’il fait chaud. Il faut juste prendre quelques précautions dès que la température extérieure est (durablement) supérieure à 25°C et bien plus, lorsque la température extérieure est supérieure à 40°C.

Pour couler du béton lorsqu’il fait très chaud, il faut :

  • choisir une composition de béton adaptée au temps chaud : il est possible d’associer un retardateur de prise avec un réducteur d’eau
  • apporter de la fraîcheur au béton : on peut refroidir l’eau utilisée pour le béton, humidifier les composants (sable et gravillons) et réduire au maximum le temps de transport entre la centrale et le chantier en évitant de faire stationner le camion en plein soleil. Une fois le béton coulé, on peut refroidir les coffrages
  • utiliser des protections contre le soleil et le vent pour limiter l’évaporation de l’eau (jusqu’à plusieurs jours si nécessaire)

En savoir plus sur "Les dosages et la compositin du béton"

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Astuces/Bricolage

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
BRICOLAGE SUR GROS-ŒUVRE

DALLE EN BÉTON ET INTEMPÉRIES
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS