Pose d’une véranda : les différentes étapes

Vous avez peaufiné votre projet véranda, et vous vous intéressez maintenant aux étapes de la pose. Notez que certaines démarches sont indispensables, et des travaux de terrassement peuvent être nécessaires avant de procéder à la pose de la véranda à proprement parler.

Véranda : quelles démarches avant la pose ?

Avant d’envisager la pose ou la construction d’une véranda, il convient de se pencher sur les éventuelles démarches et autorisations qui s’appliquent à certaines d’entre elles.

Pour commencer, vous pouvez consulter le PLU pour connaître les démarches qui s’appliquent à votre projet. De plus, tenez compte de la surface de votre véranda :

  • Si elle est inférieure à 5 m², vous n’avez pas besoin de demander d’autorisation particulière.
  • Si elle est comprise entre 5 et 20 m² (ou 40 m² en zone urbaine), vous devez déposer une déclaration de travaux à la mairie.
  • Si elle est supérieure à 20 m² en zone rurale et 40 m² en zone urbaine, vous devez déposer une demande de permis de construire.

Pose d’une véranda : quel professionnel solliciter ?

Pour l’installation de votre véranda, vous pouvez commencer par solliciter un architecte. Ce dernier se chargera d’élaborer les plans et vous proposer des projets en cohérence avec vos attentes et vos besoins.

Concernant la main d’œuvre de la véranda, vous pouvez soit faire confiance à l’architecte pour engager les professionnels ouvriers compétents, ou faire directement appel à une entreprise du BTP, en veillant à ce que cette dernière ait déjà de l’expérience dans le domaine de l’installation de vérandas.

Notez que certaines entreprises sont spécialisées dans la construction et l’installation de vérandas : cela vous permet de n’avoir affaire qu’à un seul interlocuteur, un spécialiste qui pourra vous accompagner de A à Z dans votre projet.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Véranda

Travaux préalables à la pose d'une véranda

La pose d’une véranda nécessite de se pencher sur quelques points de contrôle particulièrement importants. Outre les autorisations et démarches administratives, une véranda pèse très lourd, et il est indispensable de faire contrôler l’état du sol de votre terrain, à l’emplacement que vous avez choisi, pour qu’un professionnel contrôle l’état du sol, sa nature, sa stabilité, etc.

Le professionnel pourra vous recommander de réaliser un terrassement pour la véranda, afin de rendre le sol plus stable et solide, réaliser des sortes de fondations si nécessaires, et avoir ainsi la garantie d’une construction fiable et qui ne déséquilibrera pas l’ensemble du terrain.

Quels sont les travaux de préparation du sol ?

Une fois que les plans de construction de votre véranda sont réalisés et validés, vous pouvez envisager la préparation du sol, préalable aux travaux de la véranda dans la plupart des cas.

Si vous avez de l’expérience, vous pouvez réaliser les fondations de votre véranda vous-même, mais vous devez réunir l’équipement nécessaire et vous sentir à l’aise avec ces manipulations. Il est préférable cependant de confier cette tâche à un maçon professionnel, qui bénéficiera de l’équipement, du savoir-faire, et qui vous fera gagner un temps considérable.

Les étapes de travaux pour la pose d’une véranda

L’installation d’une véranda repose sur plusieurs étapes et préparatifs préalables, avant que la véranda soit véritablement posée et scellée au sol :

  1. En premier lieu, le professionnel va réaliser les travaux de terrassement et de préparation du sol indispensables, et qui varient selon le type de véranda que vous souhaitez installer, son poids, sa taille, etc, mais également en fonction de la nature du sol de votre terrain.
  2. Si vous souhaitez installer l’électricité dans votre véranda, le professionnel va également réaliser les travaux nécessaires pour alimenter la future véranda. Si vous avez choisi un électricien, ce dernier devra se mettre en lien avec le maçon ou l’artisan en charge de la pose de la véranda, afin qu’ils s’accordent sur le plan et les différents points d’alimentation de la véranda en électricité.
  3. Le professionnel en charge de la pose de la véranda va prendre des mesures très précises, appelées les cotes. Cela permet d’avoir la garantie d’une véranda posée exactement où vous le souhaitez. Dans le cas d’une véranda sur-mesure, celle-ci sera alors parfaitement intégrée et posée selon ce que vous avez défini avec le professionnel.
  4. Si vous avez fait le choix d’une véranda sur-mesure, comptez alors entre 8 et 15 semaines de fabrication. S’il s’agit d’une véranda en kit, la pose peut alors débuter dès que vous avez réceptionné chaque pièce.
  5. La pose de la véranda dure en général entre 2 et 3 jours pour un modèle standard, mais ce délai peut être rallongé dans le cas d’une véranda de très grande taille ou composées de matériaux plus délicats.
  6. Vient enfin la réalisation des finitions, à savoir la pose du revêtement de sol qui peut être du carrelage, du parquet ou tout autre revêtement de votre choix. Selon vos projets, il peut également s’agir de réaliser de la peinture, d’installer un mode de chauffage, des stores de véranda, volets ou autre dispositif occultant, etc.

Combien coûte la pose d’une véranda ?

Il est toujours préférable de faire poser votre véranda par un professionnel, car vous bénéficiez de garanties après la fin de la construction, et le travail a toutes les chances d’être réalisé dans les règles de l’art.

Le prix de la pose d'un véranda par un professionnel varie d’abord selon le travail de préparation du sol qui peut être nécessaire ou non : comptez par exemple entre 150 et 200 €/m² pour la création d’une dalle qui va renforcer et stabiliser le sol pour accueillir votre véranda.

Ensuite, il peut être utile de prévoir un muret pour appuyer la véranda dessus selon votre projet : ce travail coûte entre 50 et 100 €/m² environ.

Le travail le plus conséquent reste celui de la création ou de l’installation de la véranda, qui s’étend de 100 à 300 €/m² en moyenne.

Enfin, d’autres frais annexes peuvent s’ajouter, comme l’installation du revêtement de sol, entre 1 000 et 2 000 € environ, puis celle d’une éventuelle VMC pour 250 à 2 000 €, ou encore d’un chauffage : comptez 250 € pour le branchement d’un radiateur électrique, et jusqu’à 3 000 € pour l’installation d’un poêle à insert. Pour des stores, prévoyez entre 30 et 100 €/m² environ.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Recommandé pour vous


Pose d’une véranda : les différentes étapes Les avis et commentaires

Annuaire des professionnels de France
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

dossiers

Pose d’une véranda : les différentes étapes

produits

Newsletter

Chaque mois, recevez nos conseils pour embellir votre habitat !