Les tuiles à emboitement

Les tuiles à emboitement sont les plus répandues sur nos toitures. Plus faciles à poser, plus étanches et résistantes aux vents, elles sont plus économiques que les tuiles traditionnelles plates ou canal. Filles de la mécanisation du XIXe siècle, elles ont peu à peu acquis leur légitimité et savent aujourd’hui se faire aussi élégantes que leurs sœurs plus anciennes.

Les tuiles à emboitement

Les tuiles à emboitement  © Ingo Bartussek - Fotolia.com

Qu’est-ce qu’une tuile à emboitement ?

L’étanchéité d’un toit recouvert de tuiles plates ou canal se fait par recouvrement d’au moins d’1/3 des tuiles les unes sur les autres. En 1840, dans sa tuilerie d’Altkirch, François-Xavier Gilardoni, s’inspirant des pannes flamandes traditionnelles, invente la tuile à emboitement.
La panne flamande présente sur un de ses côtés un bourrelet qui vient recouvrir la tuile voisine. Les tuiles créer par Gilardoni présentent quant à elles des cannelures et des rainures sur leur périphérie, ce qui leur permet de s’emboiter les unes dans les autres.

L’emboitement facilite la mise en place des tuiles, assure une meilleure étanchéité et stabilité de la toiture. Le simple emboitement du départ, devient double emboitement dès 1850. Rapidement, cette tuile remporte un vif succès et elle est bientôt fabriquée dans toutes les tuileries.
Le principe de l’emboitement est étendu aux tuiles canal avec le développement de la tuile romane. Et lorsque la tuile béton voit le jour, elle adopte tout naturellement les facilités que procure l’emboitement.

Tuile à emboitement ou tuile mécanique ?

La tuile à emboitement est souvent appelée tuile mécanique.
C’est qu’elle est vraiment née de la mécanisation des tuileries à partir du XIXe siècle : Pressage mécanique des tuiles en terre cuite et standardisation des dimensions. Il est en effet important que chaque tuile possède des dimensions identiques pour bien s’emboiter les unes dans les autres.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Toiture

Les différents types de tuiles à emboitement

Les tuiles à emboitement sont classées en fonction de leur taille et de leur forme. Selon leur type, elle s’adapte à des pentes de toit plus ou moins fortes :

  • La tuile petit moule :

Ses dimensions sont en moyenne de 23 à 30 cm X 33 à 40 cm. Sa densité est supérieure à 15 tuiles au m².
Lorsque qu’elle présente un aspect plat, elle est identique à la tuile plate traditionnelle ou à l’ardoise. Elle peut être posée sur des toits présentant une forte courbe.
Elle habille avec beaucoup d’élégance des bâtiments contemporains mais elle se rencontre surtout au nord de la Loire.
Lorsqu’elle présente une ondulation sur sa partie droite, c’est la tuile caractéristique du Nord-Pas de Calais et de la Somme.

  • La tuile grand moule :

Ses dimensions sont en moyenne de 25 à 30 cm X 40 à 50 cm. Sa densité est inférieure ou égale à 15 tuiles au m².
Elle peut être plate, à relief ou galbée.
La tuile grand moule à fort galbe est la tuile romane ou la tuile double canal qui imite la tuile canal traditionnelle. Elle est très utilisée dans le sud et le sud-ouest.
La tuile grand moule à relief présente un losange ou une côte en relief en son centre. Ce relief prévient l’affaissement de la tuile lors du séchage. Très utilisées au XIXe siècle, cette tuile est surtout utilisée en rénovation.
La tuile grand moule à faible galbe renoue avec la tradition de la panne flamande. Très développée depuis la fin des années 1970, elle est économique et ne demande que 10 tuiles au m².

Les avantages et les inconvénients de la tuile à emboitement

La tuile à emboitement peut recouvrir quasi toutes les pentes de toit de 20 à 60° et elle s’adapte à tous les styles régionaux.

  • La tuile à emboitement est économique : L’emboitement des tuiles les unes dans les autres, réduit considérablement le recouvrement qui permet l’étanchéité. Il faut donc moins de tuiles au m². Une toiture en tuiles à emboitement est deux fois plus légère qu’une couverture en tuiles plates.
    La couverture étant plus légère, la charpente peut aussi être plus légère.
    Et c’est une tuile qui se pose rapidement.
    Les économies portent donc autant sur les matériaux que sur la main d’œuvre.
  • La tuile à emboitement assure une excellente étanchéité : Le double ou le triple emboitement assure une parfaite étanchéité. De plus sa forme favorise l’évacuation rapide de l’eau de pluie ou de la neige fondue.
    L’emboitement assure également une bonne résistance au vent et aux intempéries.
  • La tuile à emboitement est moins esthétique : Les puristes la trouve « mécanique » et moins authentique que ses consœurs plate ou canal. C’est de moins en vrai. Après un siècle et demi d’existence, la tuile à emboitement s’est patinée copiant les couleurs et les nuances des tuiles traditionnelles. Il est loin le temps où certains bâtiments publics détonnaient dans le paysage en présentant un toit orange vif car recouvert de tuiles mécaniques losangées !

Aujourd’hui la tuile à emboitement allie les facilités de la modernité avec l’authenticité de la tradition. Et elle continue à évoluer…

En savoir plus sur les couvertures de toiture.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
HABILLAGE DU TOIT

LES TUILES À EMBOITEMENT
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS