Toiture abimée par la grêle, que faire ?

Lorsque votre toiture est endommagée par la grêle, vous devez agir vite car c’est l’étanchéité de toute la maison qui est remise en cause. Même si en apparence les dégâts semblent mineurs, soyez vigilant car quelques tuiles cassées suffisent pour que l’eau s’infiltre. Comment agir et comment vous faire indemniser par votre assurance ?

Toiture abimée par la grêle, que faire ?

Toiture abimée par la grêle, que faire ?  © 4elevens - Fotolia.com

Ma toiture est abîmée par la grêle : les premiers gestes à faire

L’orage de grêle est enfin calmé et votre toiture est en piteux état. Il faut agir rapidement pour mettre hors d’eau votre habitation. Contactez un professionnel qui viendra bâcher la partie de toiture endommagée. Il est vraiment important de limiter les dégâts que les infiltrations d’eau et l’humidité peuvent occasionner sur l’isolation, la charpente, les plafonds et la maison dans son ensemble. Si des meubles ont été endommagés, placez-les à l’abri.

Soyez prudent si vous souhaitez vous occuper vous-même de cette opération. Monter sur un toit est dangereux. Et d’autant plus risqué que vous ne connaissez pas l’étendue des dommages. Il est beaucoup plus prudent de faire appel à un couvreur.

L’autre priorité est de prévenir votre assureur. Dans un premier temps vous pouvez le faire oralement. Il pourra d’ailleurs à cette occasion, vous conseiller utilement. Avant l’intervention du couvreur pour bâcher la toiture, prenez des photos de la toiture et des parties de la maison ou des meubles mouillés. Elles vous serviront de preuve.

Dégât liés à la grêle : comment faire fonctionner mon assurance ?

Dans tous les cas votre assurance multirisque habitation couvre les dégâts occasionnés par la grêle (garantie tempête). Mais si l’état de catastrophe naturelle est déclaré, vous serez mieux indemnisé. La décision de classer une zone en « catastrophe naturelle » est prise par l’Etat, à la demande du maire ou du préfet. Elle résulte d’un arrêté interministériel qui est publié au Journal officiel.

Même si vous avez contacté votre assureur oralement, vous devez obligatoirement lui envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception. Le délai légal est de 5 jours ouvrés à partir du moment où vous avez connaissance du sinistre. Si l’état de catastrophe naturelle est déclaré, le délai est alors de 10 jours ouvrés à compter de la publication au Journal officiel de l’arrêté de catastrophe naturelle.

Dans votre déclaration de sinistre, décrivez aussi précisément que possible les dégâts et joignez les photos. Si vous l’avez déjà, accompagnez-la de l’état estimatif des vos pertes. Selon l’étendu des dommages, votre assureur dépêchera un expert.

Votre assurance peut vous demander un certificat d’intempérie. Ce certificat payant est délivré par Météo France. Il est remboursé lorsque la prise en charge est acceptée.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Toiture

Comment mon assurance va-t-elle m’indemniser ?

Le montant de votre indemnisation dépend non seulement de celui des dégâts mais aussi des garanties souscrites dans votre contrat. Selon les conditions de votre contrat vous serez remboursé valeur à neuf ou valeur de remplacement ou de reconstruction, vétusté déduite. Souvent les dommages faits aux bâtiments sont remboursés en valeur de reconstruction alors qu’un coefficient de vétusté est appliqué aux meubles.
Un plafond d’indemnisation est toujours prévu ainsi qu’une franchise. En cas de déclaration de catastrophe naturelle, celle-ci est au maximum de 380 €. Mais contractuellement, la franchise de votre assurance peut être plus basse.

Dans tous les cas, votre assurance multirisque habitation couvre :

  • Les tuiles arrachées et les toitures endommagées
  • Les détériorations dues à l’humidité à l’intérieure de la maison (revêtements de sol ou muraux, meubles, cloisons, etc)
  • Les gouttières et chenaux s’ils ont été détruits en même temps que la toiture.

Par contre, à moins que ce ne soit prévu au contrat, elle ne couvre pas les antennes et les panneaux solaires.

Et en principe, elle couvre les dommages survenus pendant la grêle et pendant les 48 h suivantes. Vous pouvez par exemple, penser que votre toiture est indemne et vous apercevoir en vérifiant, que des tuiles sont fêlées ou déplacées. C’est pourquoi suite à un orage de grêle violent, il est important d’inspecter la toiture et de monter dans les combles vérifier s’il n’y a pas d’infiltration.

En savoir plus sur la rénovation d'une toiture.

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
RÉNOVATION TOITURE

TOITURE ABIMÉE PAR LA GRÊLE, QUE FAIRE ?
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS