Drainer un terrain inondé

Le drainage est un moyen efficace d’assainir un terrain régulièrement inondé ou gorgé d’eau. Surtout en présence de sols argileux ou limoneux qui retiennent bien l’humidité. Mais un drainage ne s’improvise pas. Mal fait, il ne remplira pas son rôle. Et il peut déstabiliser les fondations d’un bâtiment en changeant la nature du sol.

Le fonctionnement d’un drainage

Le but du drainage est de permettre l’évacuation, vers l’extérieur d’un terrain, de l’eau en excès dans le sous-sol.

Un réseau de drainage se compose :

  • Au fond des tranchées repose un tuyau de drainage en PVC souple recouvert de feutre géotextile et de graviers.
    C’est un tuyau perforé d’un diamètre de 50 à 80 mm. Son diamètre dépend directement de la quantité d’eau à évacuer.
  • L’eau s’écoule vers un ou des collecteurs perforés de plus gros diamètre (80 à 100 mm).
  • Elle arrive dans un regard en ciment pour être finalement éliminée par un tuyau d’évacuation en PVC d’au moins 100 mm, vers un exutoire (Fossé, réseau public d’évacuation des eaux pluviales, puisard).

Pour que l’eau s’écoule correctement, le réseau de drainage doit posséder une légère pente entre 3 et 10 mm par mètre.

Comment réaliser le drainage d’un terrain

Réaliser le drainage d’un terrain demande de l’ordre et de la méthode !

  • Jalonner le terrain : Pour réaliser un drainage, il faut commencer par jalonner le terrain pour marquer l’emplacement des tranchées drainantes.
    Plus les tranchées seront proches les unes des autres, plus le drainage sera efficace. En moyenne, il est bon de les espacer de 5 à 6 m.
  • Creuser les tranchées : Pour creuser les tranchées, selon leur profondeur et leur nombre, la mioche ou la mini pelle s’impose… N’oubliez pas de prévoir une légère pente.
    Leur profondeur dépend de la nature du terrain. Car idéalement, il faut aller chercher une couche perméable de sol. La profondeur dépend également des végétaux que vous allez faire pousser : Pour une pelouse, une profondeur de 30 à 50 cm sera suffisante. Pour un jardin d’agrément ou potager, descendez à 50 ou 80 cm. Et pour un verger allez de 80 cm à 1.50 m.
  • Poser les drains et les collecteurs : Il faut commencer par installer au fond des tranchées un lit d’une dizaine de cm de cailloux de granulométrie moyenne (20/40 ou 30/60). Puis déposer les drains et collecteurs dans les tranchées en vérifiant la pente.
    En terrain argileux, limoneux ou sableux, il est bon de prendre la précaution d’entourer cailloux, drains et collecteurs de géotextile afin que les trous ne soient pas bouchés.
  • Recouvrir les drains : Les drains doivent être recouverts de 20 à 30 cm de de cailloux. Traditionnellement, les drains sont recouverts de plusieurs couches de granulats de grosseur différentes : Granulométrie moyenne autour du drain (20/40 ou 30/60), gravier de 10/20 au-dessus puis gravillons de 5/15. Enfin l’ensemble est recouvert d’une couche de sable puis de terre ou inversement.

Penser à garder un plan du réseau de drainage afin d’éviter de le détériorer lors de plantation d’arbustes ou d’arbres ou lors de construction nouvelle.

En savoir plus sur : les travaux de terrassement.

Décrivez votre projet
et recevez des devis gratuits
Votre devis Travaux de terrassement

        
TOUS LES CONTENUS DE A À Z
PRÉPARATION DU TERRAIN
TERRAIN INONDÉ 1. Drainer un terrain inondé

DRAINER UN TERRAIN INONDÉ
Les avis et commentaires

ANNUAIRE DES PROFESSIONNELS DE FRANCE
nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

DOSSIERS

GALERIES PHOTOS

PRODUITS