Protection ou abri pour pompe à chaleur

Différents types d’abris permettent de protéger l’unité extérieure de votre pompe à chaleur (PAC). Mais tous ne se valent pas. Du simple toit de protection au cache design en passant par le caisson d'isolation acoustique, comment faire le bon choix ?

Pourquoi prévoir une protection pour sa pompe à chaleur ?

Même si elle est conçue pour demeurer dehors, il est néanmoins intéressant d’assurer un minimum de protection à l’unité extérieure de votre PAC.

  • Protéger sa PAC des intempéries et des UV. Pluie, vent, neige, grêle vont tout au long de la mauvaise saison déferler sur la PAC. A la belle saison, ce sont les UV qui vont prendre le relais.
  • Protéger la PAC contre les chocs.  Un abri pourra la protéger en cas de chute de branches ou de tuiles, contre les tirs au but ratés du petit dernier et de ses copains, etc.
  • Cacher une PAC peu esthétique. Il y a mieux comme déco de jardin qu’une pompe à chaleur…
  • Éviter les regards indiscrets. Est-ce vraiment pertinent que tout le quartier sache que vous venez d’installer une PAC ? L’abri est aussi une protection contre le vandalisme.
  • Limiter le bruit émis par la PAC. Une pompe à chaleur sans bruit, cela n’existe pas. Pour assurer votre tranquillité et celle de votre voisinage, le caisson antibruit est la solution.

Au moment de l'installation de votre pompe à chaleur, pensez donc à l'abri ou la protection que vous allez choisir.

Comment choisir un abri pour sa pompe à chaleur ?

Le mieux étant l’ennemi du bien, n’en faites pas trop pour votre PAC ! L’abri doit la protéger sans perturber son fonctionnement.

  • Une pompe à chaleur a besoin de respirer. Il est impératif que l’air puisse circuler librement autour de l’appareil. Si elle est enfermée, la PAC va consommer beaucoup plus et ses performances vont se dégrader.
  • Un abri mal conçu peut amplifier les bruits du compresseur ou du ventilateur.
  • La PAC doit rester facilement accessible pour les opérations de maintenance.

Lorsque vous allez choisir votre abri pour pompe à chaleur, gardez à l’esprit ces recommandations importantes.

Sachez également différencier le caisson antibruit pour pompe à chaleur du simple cache. Le cache est simplement esthétique. Pour maintenir une circulation d’air convenable, il est ajouré, 90 à 80% du bruit passe au travers les trous… Pour réduire les bruits, l’abri doit être conçu avec des matériaux isolants phoniques.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis PAC

Toits de protection pour pompe à chaleur

C’est la protection minimale. Un petit toit installé au-dessus de la PAC va seulement la protéger de la pluie, de la neige et des rayons UV directs.

Vous pouvez choisir entre plusieurs modèles :

  • Le toit de protection pour PAC à fixer au mur. C’est le même principe que la marquise qui protéger une porte. Vous pouvez d’ailleurs tout à fait détourner une marquise pour l’installer au-dessus de votre PAC. La toiture peut être en PVC, en polycarbonate ou en tuiles.
    Compter environ 100 € pour le style marquise.
  • Le toit de protection à poser sur le PAC. SI vous ne souhaitez pas percer le mur, cette protection s’adapte directement sur le châssis de la PAC.
    Compter environ 100 €

Le cache pompe à chaleur

Le cache, comme son nom l’indique, va protéger et cacher la PAC. Il doit laisser passer suffisamment d’air pour assurer un fonctionnement optimal à l’appareil.

  • Le cache PAC coffre

Le coffre se place autour de la pompe à chaleur que celle-ci posée au sol ou suspendue à une façade. Sa taille doit être adaptée à celle du la PAC.

Il est bois, en aluminium ou en acier laqué pour s’adapter à tous les styles de maison. Les modèles en bois sont généralement persiennés alors que les modèles en métal proposent souvent des motifs ajourés plus originaux.

Côté prix, des cache PAC sont disponibles à partir de 100 € pour un modèle basique en bois imprégné en kit. Autour de 300 € pour un modèle prêt à poser ou à monter en bois exotique, en alu ou mixte cadre alu et bois avec visserie inox.

  • Le cache PAC jardinière

C’est en fait de la végétation artificielle (en PVC traitée anti-UV) montée sur un châssis grillagé rigide qui se place autour de la pompe à chaleur. La PAC disparaît sous la verdure, laurier, buis, cyprès, etc !
Il convient aussi bien à une PAC posée au sol que suspendue.

La conception se fait sur mesure adaptée aux dimensions de chaque PAC.

Le cache PAC jardinière est disponible à partir de 600 €.

L'abri avec isolation phonique d’une pompe à chaleur

Ces abris cachent et protègent la PAC tout en limitant les nuisances sonores. Par exemple, une baisse de 3 dB (décibels) représente une diminution de 50 % du bruit de la pompe à chaleur.

Une bonne insonorisation de la PAC doit empêcher la réverbération du bruit contre les murs environnant et son rayonnement vers le haut. L’abri doit être constitué de matériaux isolants de haute densité pour lutter également contre les basses fréquences. Tout cela sans entraver la circulation de l’air autour de la PAC.

Les caissons les plus performants séparent les flux d’air : air d’admission dans lequel la PAC puise les calories et air d’échappement qui ressort plus froid :

  • admission par l’arrière et échappement à l’avant ;
  • admission et échappement par l’avant mais séparés par une cloison isolante. Une zone d’ombre de bruit est ainsi créée à l’arrière du caisson.  

Les caissons sont généralement en kit. Ils doivent être adaptés aux dimensions de votre PAC ou fabriqués sur mesure.

Les caissons d'isolation pour pompe à chaleur sont disponibles à partir de 600 €.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Protection ou abri pour pompe à chaleur Les avis et commentaires