Isolation phonique d'une pompe à chaleur pour réduire le bruit

En ordre de fonctionnement, une pompe à chaleur est un équipement plus ou moins bruyant, qui peut déranger ses utilisateurs mais également les personnes avoisinantes. Différentes solutions permettent cependant de remédier à cette nuisance, ou tout du moins de la limiter. Focus sur l'isolation phonique de la pompe à chaleur.

Une pompe à chaleur provoque-t-elle des nuisances sonores ?

Lorsqu'elle est en marche, la pompe à chaleur provoque du bruit, dont l'intensité est généralement comprise entre 40 et 60 décibels, ce qui correspond par exemple aux sons provoqués par un lave-vaisselle ou un sèche-linge. Celui-ci émane de l'unité installée à l'extérieur du logement, contrairement à celle(s) située(s) à l'intérieur qui est(sont) silencieuse(s).

Pourquoi isoler une pompe à chaleur ?

L'isolation phonique ou acoustique est le meilleur moyen de limiter les nuisances sonores qu'induisent la pompe à chaleur, mais également leurs conséquences. Comme de nombreux autres équipements, la pompe à chaleur n'échappe pas à la réglementation en vigueur en matière de bruit, et est soumise à des normes restrictives, notamment vis-à-vis du voisinage.

Des valeurs fixent ainsi les limites à ne pas dépasser, et s'appliquent en fonction de plages horaires : 50 dB entre 7h et 22h, et 30 dB entre 22h et 7h. En cas de manquement, le propriétaire pourra s'attirer la foudre de ses voisins, voire être contraint de démonter son installation.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis PAC

Quelles sont les solutions d'insonorisation d'une pompe à chaleur ?

Tout d'abord, les pompes à chaleur n'ont pas toutes le même niveau de décibels, certaines étant mieux insonorées que d'autres. D'autres modèles expulsent également le bruit par la partie basse, ce qui permet d'en réduire l'intensité.

Aussi, l'isolation acoustique réside pour beaucoup dans l'installation de la pompe à chaleur. En effet, certaines règles permettent de limiter considérablement les nuisances sonores induites par le fonctionnement de l'appareil, dont :

  • L'orientation de la PAC, qui doit tenir compte des vents et de l'environnement à proximité, murs et haies pouvant par exemple servir d'écran acoustique naturel ;
  • Le placement de la PAC, celle-ci devant être mise par défaut le plus loin possible des limites de propriété, mais aussi de préférence sur-élevée et sur une dalle non accolée au logement. La pose sur un mur de la maison, ou prêt des fenêtres, est donc à proscrire.

Enfin, en cas de forts mécontentements des voisins, l'installation d'un écran acoustique spécifique pourra s'avérer nécessaire.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


Isolation phonique d'une pompe à chaleur pour réduire le bruit Les avis et commentaires