L’installation d’une pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau est relativement aisée à installer. Elle exige peu d’aménagements et de travaux sur le logement en lui-même. Les pompes aérothermiques air/eau sont donc particulièrement recommandées pour les habitations préexistantes.

Comment installation une pompe à chaleur air/eau ?

Une pompe à chaleur air/eau peut s’adapter à tout type de logement individuel, puisqu’elle ne nécessite que peu d’espace pour pouvoir être installée. Un bout de jardin, voire un bout de cour seront suffisants pour installer l’unité de captage de l’air contre un mur.

Il faut également garder à l’esprit que le boîtier extérieur de la pompe à chaleur, notamment le compresseur, est bruyant, et peut donc être la source de nuisances sonores. Il faut donc soigneusement penser son installation de façon à gêner le moins possible et prévoir un dispositif d’isolation acoustique ou de caisson anti-bruit.

Relier une PAC air/eau avec des radiateurs existants ?

La pompe à chaleur air/eau est idéale dans le cas d’un logement possédant déjà un système de chauffage à eau. Elle va en effet transférer les calories prélevées dans l’air directement à l’eau circulant dans le système de chauffage préexistant. Une pompe à chaleur air/eau peut être reliée à des radiateurs à eau ou à un système de chauffage par le sol.

La transmission des calories se fait par l’entremise d’un circuit comportant quatre éléments : un évaporateur, un compresseur et un détendeur. C’est ce système compris dans la pompe à chaleur air/eau elle-même qui va transmettre la chaleur au système de chauffage à eau préexistant.

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis PAC

Confier la pose d’une pompe à chaleur air/eau à un pro

Malgré sa relative simplicité et le peu d’éléments à installer, une pompe à chaleur air/eau doit obligatoirement être installée par un professionnel agréé. Le fluide caloporteur qui circule entre l’unité extérieure de la pompe et l’eau du système de chauffage pré-existant est en effet toxique et doit donc être manipulé par un expert.

L’installateur devra également calculer la puissance nécessaire de la pompe en fonction du volume habitable à chauffer, le but étant que le coefficient de performance de la pompe à chaleur (COP) soit le plus élevé possible.

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire


L’installation d’une pompe à chaleur air/eau Les avis et commentaires