Le lexique de la fenêtre

Chaque profession a ses mots qui désignent précisément tel ou tel élément et qui permettent aux professionnels de communiquer facilement entre eux. Mais ce langage devient un vrai jargon incompréhensible pour qui ne connaît pas le métier. Voici un lexique pour mieux comprendre le vocabulaire de la fenêtre.

Lexiques des termes et expressions du domaine de la fenêtre et menuiserie

ACOTHERM : Label qui définit les performances acoustiques (de AC 1 à AC 4) et thermiques (de Th 1 à Th 11) d’une fenêtre.

AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE : Chaque gamme de fenêtres dispose d’un indice d’affaiblissement acoustique donné par un organisme indépendant et agréée. Connaître cet indice est important pour choisir des fenêtres qui vous protégeront des bruits extérieurs.

ALLEGE : Située sous la fenêtre, l’allège peut être maçonnée ou vitrée. La hauteur d’allège correspond à la hauteur entre le sol et la partie basse de la fenêtre.

ANODISATION : Traitement de protection des profilés en aluminium par bain électrolytique.

APPUI DE FENÊTRE : Pièce, généralement maçonnée, située au-dessus de l’allège sur laquelle s’appuie la traverse basse du dormant de la fenêtre. Il empêche les eaux pluviales  de ruisseler sur le mur. Il peut aussi être en PVC ou en alu.

BATTANT : Partie mobile et vitrée de la fenêtre. Il est aussi appelé vantail ou ouvrant. Il peut être coulissant. Le battant dit principal reçoit la crémone.

BÂTI ou DORMANT: Partie fixe de la fenêtre qui est scellée au gros œuvre ou au bâti existant en cas de rénovation.

BEQUILLE : Poignet qui permet l’ouverture de la fenêtre.

BLOC BAIE : Ensemble constitué d’une fenêtre avec son coffre de volet roulant. Il peut être en PVC ou en alu.

CERTIFICATION NF : Elle garantit que les fenêtres sont conformes à des critères de qualité élaborés par les professionnels et les consommateurs. Elle est validée par le CSTBat (Centre scientifique et technique du bâtiment). Elle n’est pas obligatoire.

CERTIFICATION CEKAL : Délivrée par un organisme indépendant, elle garantit pendant 10 ans  la qualité des vitrages isolants. La mention TR ou Ug (de TR1 à TR 14) renseigne sur le niveau d’isolation thermique. La mention AR (de AR1 à AR6) renseigne sur les performances acoustiques.

CHÂSSIS : Encadrement de fenêtre ouvrant ou fixe recevant le vitrage.

CLAIR DE JOUR ou CLAIR DE VITRAGE : C’est la partie visible du vitrage. Il dépend de l’épaisseur des montants du châssis.

CLASSIFICATION AEV : Elle indique la perméabilité à l’air (A), l’étanchéité à l’eau (E) et la résistance au vent (V) d’une fenêtre. Cette classification est importante car elle vous permet de choisir une gamme de fenêtres adaptée à vos conditions climatiques et votre localisation géographique.

COEFFICIENT Uw : Le coefficient thermique Uw indique la performance d’isolation thermique de la fenêtre. Plus il est bas, plus la fenêtre est isolante. Pour obtenir des aides lors de la rénovation de fenêtres le coefficient Uw doit être inférieur ou égal à 1.3 W/m².k (Watt / m². degré Kelvin).

COEFFICIENT Rw : Il indique la performance d’isolation acoustique de la fenêtre. Il s’exprime en décibels (dB).

COFFRE DE VOLET ROULANT : Il accueille le mécanisme du volet roulant. Il doit rester accessible pour la maintenance de ce mécanisme. Il est placé à l’extérieur ou à l’intérieur ou invisible lorsque intégré dans le gros œuvre.

CREMONE : Mécanisme permettant l’ouverture et la fermeture d’une fenêtre. Elle peut être monopoint ou multipoints pour plus de sécurité.

CROISILLONS ou PETIT BOIS : Pièces de faible section horizontale et verticale qui divisent la surface du vitrage.

EMBRASURE : Espace libre dans l’épaisseur d’un mur qui peut recevoir une fenêtre ou une porte.

FEUILLURE : Rainure située dans l’épaisseur de l’ouvrant pour recevoir une vitre ou dans l’épaisseur du tableau pour recevoir le bâti.

GÂCHE : Pièce métallique fixée sur le dormant dans laquelle s’engage les galets d’une crémone ou le pêne d’une serrure, permettant le verrouillage de la fenêtre.

GALETS : Roulettes installées sous les ouvrants d’une baie coulissante pour permettre la translation sur le dormant.

HUISSERIE : Correspond au bâti ou dormant.

IMPOSTE : Partie située au-dessus d’une fenêtre. Elle peut être vitrée ou pleine, fixe ou disposer d’une ouverture à soufflet.

JET D’EAU ou BAVETTE : Pièce rapportée ou intégrée sur la traverse basse d’un vantail pour envoyer l’eau de ruissellement vers l’extérieur.

JOINTS : Éléments souples et isolants qui assurent l’étanchéité entre le gros œuvre et la fenêtre ou entre le dormant et le ou les ouvrants. Leur mis en œuvre est réglementée (DTU 36-5 régissant la pose de menuiserie).

LINTEAU : Pièce horizontale située au-dessus d’une ouverture et qui soutient la maçonnerie. Il peut être maçonné, en pierre en bois ou en métal.

MENEAU : Montant dormant (fixe) séparant plusieurs châssis.

MONTANT : Élément vertical d’un dormant ou d’un vantail.

OUVRANT ou BATTANT ou VANTAIL : Partie mobile et vitrée de la fenêtre. Il est aussi appelé vantail ou battant. Il peut être coulissant.

OUVERTURE A LA FRANÇAISE : Fenêtre dont le ou les vantaux s’ouvrent vers l’intérieur de la pièce.

OUVERTURE A SOUFFLET : Le vantail s’ouvre sur un axe horizontal vers le haut selon un angle de 10 à 15 cm.

OUVERTURE OSCILLO-BATTANTE : Fenêtre combinant une ouverture à la française et une ouverture à soufflet.

PAUMELLE : Organe de rotation composé de 2 pièces assurant la liaison entre le dormant et l’ouvrant et permettant l’ouverture et la fermeture de ce dernier.

PARCLOSE : Profilé démontable assurant le maintien du vitrage dans la feuillure.

PLAXAGE : Technique de collage à chaud d’un film acrylique décor sur un profilé PVC. Permets d’obtenir un aspect bois naturel ou toute autre coloration.

POSE EN APPLIQUE : La fenêtre est posée contre le mur intérieur et fixée à l’aide d’équerre. C’est généralement la pose en construction neuve ou en rénovation si une isolation intérieure est prévue.

POSE EN TUNNEL ou EN TABLEAU : La fenêtre est posée dans l’épaisseur du mur. Elle est fréquente dans les maisons anciennes ou les maisons à ossature bois.

POSE EN FEUILLURE : La fenêtre est posée dans la feuillure (rainure réalisée dans l’épaisseur de la maçonnerie du tableau). Elle est très courante dans les maisons anciennes.

POSE EN RÉNOVATION : La nouvelle fenêtre est fixée sur le dormant de l’ancienne fenêtre. Elle demande moins de travaux qu’un changement à neuf avec dépose de l’ancien dormant.  Elle n’est possible que si le dormant est en parfait état.

REJINGOT : Partie supérieure, en relief, d’un appui de fenêtre maçonné. Le rejingot de fenêtre reçoit la traverse basse de la fenêtre et doit répondre à des dimensions précises (DTU 36-5).

TABLEAU : Ouverture dans un mur dans lequel vient s’insérer la fenêtre ou la porte-fenêtre.

TEINTE RAL : Nuancier normalisé pour le thermo-laquage des profilés alu.

THERMO-LAQUAGE : Traitement de finition des profilés alu par application d’une poudre polyester thermo-durcissant.

TRAVERSE : Elément horizontal d’un vantail ou du dormant (traverse haute /traverse basse).

Décrivez votre projet et recevez des devis gratuits Votre devis Fenêtres

Facebook Twitter LinkedIn Pinterest Mail Commentaire

Recommandé pour vous


Le lexique de la fenêtre Les avis et commentaires

Annuaire des professionnels de France

nord pas de calais picardie champagne ardenne lorraine alsace franche comte bourgogne ile de france haute normandie basse normandie bretagne pays de la loire poitou charente centre aquitaine limousin auvergne rhone alpes provence alpes cote d azur corse languedoc roussillon midi pyrenees

Dossiers

Galeries photos

Produits

Newsletter

Chaque mois, recevez nos conseils pour embellir votre habitat !